Marine Pujo : « Ryan est une machine à câlins »
mardi 07 février 2017

Marine Pujo et Ryan-Hermès
Marine Pujo et Ryan-Hermès © Tiffany van Halle

Groom de Simon Delestre, Marine Pujo chouchoute ses chevaux avec une passion palpable. Et au Jumping de Bordeaux, l'enthousiaste jeune femme avait d'autant plus le sourire que c'était le retour de Ryan-Hermès après de longs mois d'arrêt suite à sa blessure aux JO de Rio. Entre deux épreuves, elle nous a livré quelques mots sur chacun d'eux.

Ryan-Hermès : « une machine à câlins »

« Quel plaisir de le retrouver, car il me manquait en concours ! Atypique, Ryan a une personnalité forte. C'est vraiment "le poney" ! (rires) Il est très collant et il veut tout le temps qu'on s'occupe de lui. Il réclame quand on passe à côté lui. C'est une machine à câlins ! Quand on l'a enfin remis dans le camion pour Bordeaux, il semblait dire "euh, c'est une blague ou pas ?". Certains chevaux aiment rester dans leurs boxes, mais lui il veut toujours aller dehors ou en concours. Il aime cette ambiance. Et c'est vrai qu'en CSI on partage encore plus avec eux, car nous avons moins de chevaux à nous occuper et donc plus de temps à leur consacrer à chacun. »

Chesall-Zimequest : « le sucre d'orge »

« C'est le sucre d'orge ! Chesall est le cheval dont tout le monde rêve. Il est génial à s'occuper. Lui aussi, il adore les câlins. Ryan est très proche, mais il a quand même du caractère, il sait ce qu'il veut et il n'a peur de rien, alors que Chesall, qui est ultra sensible, peut encore parfois paniquer. Il reste un gros bébé qui a besoin d'être rassuré, d'être un peu tenu par la main... Mais il a déjà pris énormément de confiance depuis qu’il est arrivé aux écuries, que ce soit à pied ou en piste. »

Chadino : « il devient un autre cheval »

« C’est un étalon, qui ne sait pas qu'il est étalon ! (rires) Chadino est vraiment très gentil à s'occuper. Il est assez sensible donc il faut éviter les gestes brusques, mais il aime bien qu'on s'occupe de lui. Quand il est arrivé à l'automne, il était assez fermé et solitaire, il ne mangeait pas trop... Maintenant, il tape dans la porte ! Il devient de plus en plus vivant et il s'exprime beaucoup plus. Mais c'est vrai qu'on les traite comme des rois aussi ! On pose évidemment des limites, mais je pense que plus on leur laisse faire de choses, plus ils s'expriment. Moi, je veux avant tout qu'ils aient le moral. Plus ils sont heureux, plus ils donnent en piste après. Et Chadino est en train de devenir un autre cheval. »

Qlassic Bois Margot : « c’est le patron ! »

« Alors, lui, contrairement à Chadino, il sait bien qu’il est étalon, donc il faut prendre des précautions, mais il est gentil et il fait quand même toujours attention à nous. De retour de concours, quand on le descend du camion, il hennit pour montrer qu’il est de retour aux écuries, dès qu’un nouveau cheval rentre aussi... C’est le patron ! Il faut juste faire attention avec les autres chevaux, mais dans la salle de soin, c’est un des plus sages. On peut vraiment faire ce qu’on veut avec lui : tonte, soins... il ne bouge pas une oreille ! Il aime les câlins et jouer avec nous au boxe aussi. »

Utah d'Aiguilly : « super facile »

« Elle est super facile. Elle est très sensible également, mais à s'occuper c'est un amour. On peut l'emmener partout. Tous ces chevaux là nous donnent tellement qu'on ne peut de toutes façons que s'attacher à eux et essayer de les choyer au mieux. Même si on a plus d’affinités avec certains, je m’occupe de tous pareil, que ce soit les cracks, des jeunes ou des chevaux de passage.... C’est le minimum ! On fait de toutes façons ce métier par amour des chevaux. »