Master Pro : Valery de Menditte vire en tête
vendredi 23 juin 2017

Valery de Menditte
Valery de Menditte, en tête des Pro 2 avant la finale © Jocelyne Alligier

Sur les 84 couples au départ de la seconde étape du championnat Pro 2 Théault, seuls 9 sont sortis de piste sans-faute ce vendredi après-midi à Fontainebleau. Le classement provisoire, légèrement bousculé, place Valery de Menditte en tête avec Vive des Toons.

Une fois encore, Yann Royant avait concocté un parcours fluide et agréable, mais exigeant quant à la gestion des dénivelés. 4e au provisoire en pénétrant sur la piste, Valery de Menditte se retrouve finalement en tête de cette épreuve et donc du championnat, aux commandes de sa jument Vive des Toons, et totalise avant la finale de demain un score de 0,62 pt. Installé depuis sept ans près de Saintes, entre Bordeaux et la Rochelle, ce cavalier professionnel de trente-trois ans est à la tête d’une écurie d’une quinzaine de chevaux dans les installations de M. et Mme Pijollet. « Vive appartient à Laurence Paris, je l’ai débourrée et je la monte depuis quatre ans, c’est une fille d’Hurlevent de Brekka. Elle est incroyable, elle m’a bien sauvé la mise aujourd’hui. Elle est généreuse, respectueuse. C’est un amour de jument. » Valéry, qui a été sacré champion de France cadet se dit confiant en la jument pour demain. « En revanche, il va falloir que j’élève mon niveau. »

En 2e position de ce classement provisoire, Valery Bréant, aux commandes de Urbino du Genestel, qui totalise 0,91 pts pour aborder sa finale : « Urbino appartient à Jean Christophe Laparra, chef de piste, il nous l’a confié depuis un peu plus d’un an. Je travaille dans l’écurie privée de M. Rossi et Mme Fortin dans l’Eure, entre Vernon et Gisors. Les tours sont assez difficiles, mais j’ai bien aimé la fluidité des tracés, même hier pour la chasse. C’est conçu avec finesse et intelligence. » Valéry, qui se classait une fois 4e de ce championnat, se disait très content de ce résultat provisoire, et s’appliquera à être « à la hauteur du cheval demain ». Sur la 3e marche de ce podium provisoire, David Aissa, quarante-cinq ans, associé à Voltige de Celland (Paddock du Plessis), 8 ans, qui termine sa deuxième étape avec un total de 1,44 point. Installé à Ouistream, il dirige deux centres équestres et un élevage, soit une centaine d’équidés. « Nous sommes une dizaine, je m’occupe de la comptabilité et de la compétition. Je monte les chevaux de mon élevage. Les compétitions, pour moi, ce sont les vacances. Nous avions acheté Voltige tout bébé dans une foire. Le championnat est super bien organisé, le terrain est splendide, dommage que certains cavaliers, comme l’un de mes amis, n’ait pas pu venir car il manque des boxes. Pour demain, je suis assez confiant, mais j’ignore si la jument tiendra, c’est la première fois qu’elle courre ce championnat. »

Rendez-vous demain pour les soixante meilleurs de cette catégorie pour la finale en deux manches. Seuls vingt d’entre eux seront appelés à disputer la phase décisive qui déterminera le champion 2017.

Résultats complets ICI