Masters Pro, jour 1 : Gilbert Doerr en tête des Pro Elite
jeudi 24 septembre 2015

Masters 2015- Valentin Marcotte
Valentin Marcotte, leader du championnat Pro 1

Que ce soit les Pro 1, les Pro 2, les Pro 3, les Pro Elite ou les cavalières, tout le monde était convié à une première qualificative au chronomètre.

Les Pro 3 étaient les premiers à entrer en scène. Sur les 91 couples au départ, la victoire revient à Barbara Hurel, en selle sur Orchidée de Cirka, qui boucle sans faute en 74’’68. L’épouse de Cédric Hurel, installée à Gambais, se disait ravie de sa jument qu’elle monte depuis deux ans et demi. « Elle a fait une excellente saison jusque là. J’ai débuté les 135 avec elle, elle a énormément d’énergie, on se connaît par coeur. » Chez les cavalières, au nombre de 61 au départ, la tenante du titre 2014, Axelle Lagoubie prend un excellent départ avec sa fidèle Rubelia, et s’installe en tête au provisoire grâce à un chrono de 72’’19. « J’ai trouvé ce parcours plus difficile que l’année dernière, plus haut, plus technique, plus délicat, plus fautif, je me suis dit qu’il faudrait assurer le sans faute et ne pas aller trop vite, mais finalement elle a été géniale comme d’habitude. Elle connaît le terrain par coeur. »

Le groupe des Pro 2, riche de 96 partants, est dominé aujourd'hui par Anastasia Popovici, en selle sur Qarla de la Louvet, qui signe un chrono gagnant de 71"86, et devance Fabien Debost/Taiga de Champloue, et Mathieu Mathurin/ Santa Gramina. Dans le groupe des 40 Pro 1, c'est le Nordiste Valentin Marcotte qui s'impose. 3ème de la catégorie Pro Elite en 2014, il était cette fois associé à sa jument de 8 ans I’m Quite Bright. ‘‘J’ai choisi de monter dans cette catégorie parce que ma jument est un peu jeune pour aller en Pro Elite.’’

Chez les cavaliers Pro Elite, au nombre de 32, victoire de Gilbert Doerr, aux commandes de son entier Quito de Kerglenn. "Je suis enchanté de mon cheval, qui s'est très bien comporté, bien qu'il sorte de trois semaines de repos. Il a l'air un peu lourd comme ça, mais il est très rapide, et je ne pense pas l'avoir trop ouvert pour la seconde étape. Je suis assez confiant, il devrait tenir la distance jusqu'au bout." Gilbert Doerr devance Benoït Cernin associé à Savane Gerbaux. Ce cavalier basé en Saône et Loire participait pour la première fois aux Pro Elite. "Il y a deux ans, j'ai fait les Pro 2, en 2014 je suis 9ème du Pro 1, et cette année j'ai décidé de tenter le pro Elite. Avec une petite foulée de moins j'aurais u gagner mais je suis très content. " En 3ème position, Julien Anquetin (Quanam Rouge), plutôt satisfait de son parcours. "Dans le tempo il n'était pas mal, et je pense ne pas l'avoir trop ouvert, ce qui me permettra de continuer correctement pour le reste des étapes, en tout cas j'ai fait comme j'en avais envie, mais bien sûr ce n'est pas fini."

Forum FFE

En milieu de journée, la FFE, représentée par la Directrice technique nationale, Sophie Dubourg, Thierry Pomel et Olivier Bost, avait convié les cavaliers à un forum sur ces Masters Pro. L'occasion pour les cavaliers, majoritairement issus du groupe des Pro 1 et pro Elite, de soulever quelques questions auxquelles l’équipe fédérale a prêté une attention soutenue, sans pour autant bien sûr leur apporter des réponses immédiates. Au problème récurrent de l’absence des têtes de liste françaises à ce championnat, personne ne semble avoir de véritable réponse, si ce n’est la multiplication des circuits internationaux, la faiblesse des dotations, voire la qualité du terrain, jugée
« ordinaire » par certains au point de suggérer de remplacer l’herbe du terrain d’honneur par une surface en sable ! Pour revaloriser le championnat Pro Elite, Edouard Coupérie proposait d’imposer cette épreuve aux meilleurs cavaliers, ou d’en faire une condition de qualification pour les épreuves internationales. Parmi les autres questions, le choix de la date, que d’aucuns seraient enclins à avancer en début de saison, et le format du championnat, qui pourrait remettre en cause la présence des Pro 3, voire des Cavalières, même si certains des cavaliers présents semblent avoir oublié qu’ils ont pu gravir les échelons notamment grâce à ces championnats, et si pour le moment, comme le soulignait Sophie Dubourg, personne n’est prêt à toucher à la tradition des épreuves réservées aux amazones. L’ensemble des points évoqués et des suggestions sera étudié par l’encadrement fédéral, avec vraisemblablement des propositions applicables pour l’édition 2016. Hommage à l'équipe fédérale pour cette réunion informelle, qui a eu au moins le mérite d'exister, même si l'on aurait pu espérer que les cavaliers se montrent un peu plus constructifs.

Demain, les épreuves reprennent dès 8h par l'étape 2 des Pro 1.

Résultats complets sur http://www.jump-results.com