Mathieu Billot à Hardelot : "Shiva est un phénomène"

dimanche 19 avril 2015 - Nord-Pas-de-Calais

  • imprimer

Après Julien Epaillard, qui s’était octroyé la victoire en 2014 avec Qarat de la Loge, le Grand Prix du CSI3* d’Hardelot est, cette année, revenu aux Pays-Bas : c’est Willem Greve, en selle sur son excellent Carambole (Cassini), qui emporte cette 15e édition des Internationaux d’Hardelot. Mathieu Billot est 3ème avec Shiva d'Amaury. Ecoutez le au micro de Sylvia Flahaut !

hardelot 2015 Mathieu Billot et Shiva d'Amaury largeL

Sylvia Flahaut

hardelot 2015 Willem Greve et Carambole  largeL

Sylvia Flahaut

hardelot 2015 Willem Greve et Carambole  largeL

Sylvia Flahaut

Mathieu Billot et Shiva d'Amaury

Willem Greve et Carambole

Willem Greve et Carambole

previous video next video

Après trois journées de compétition, Jean-François Morand, chef de piste, avait choisi de monter un parcours relativement technique, où s’enchaînaient de multiples contrats de foulées. Soixante couples, parvenus à se qualifier les deux premiers jours, étaient au départ de l’épreuve. Si les Belges ont quelque peu boudé le concours, se rendant plutôt à Lümmen, les Tricolores, eux, étaient au rendez-vous. Hormis Pénélope Leprévost, Kevin Staut et Patrice Delaveau, qui avaient pour excuse d’être à Las Vegas pour la finale Coupe du Monde (ils sont pardonnés !), les meilleurs couples tricolores se trouvaient sur la Côte d’Opale ce week-end. Roger-Yves Bost, Simon Delestre, Aymeric de Ponnat, Jérôme Hurel ou encore Julien Epaillard étaient au départ du Grand Prix. C’est d’ailleurs un couple français, et plus précisément nordiste, qui a ouvert le bal des parcours sans faute : 4e à s’élancer, Nicolas Delmotte et Number One d’Iso (Baloubet du Rouet) se qualifient dans l’éventualité d’un barrage. Son homologue Charles Henri Ferme, associé à Sacré Cœur (Salieri), le rejoint rapidement et assure au public hardelotois la tenue d'une seconde manche. Outre le chronomètre relativement serré, qui prive les Français Simon Delestre et Geoffroy de Coligny de barrage, les difficultés majeures du parcours résidaient dans le passage des combinaisons. Placé en numéro 4, le triple (vertical, vertical, oxer), a causé pas mal de tort aux couples engagés, comme le double de bidets, placé plutôt en fin de parcours.

Néanmoins, ce ne sont pas moins de 14 couples qui parviennent à se sortir des difficultés imposés par Jean-François Morand et notamment des combinaisons. Parmi eux, neuf représentants tricolores. Premier à s’élancer au barrage, Nicolas Delmotte est un peu trop gourmand : il commet une faute avec son nerveux alezan. Charles Henri Ferme sort de piste sur le même score. Laurent Goffinet et sa bonne Quinette du Quesnoy (Hélios de la Cour) tiennent la tête du provisoire quelque temps avant de céder la place à Mathieu Billot et Shiva d’Amaury (For Pleasure). Le Britannique Guy Williams, victorieux de la première épreuve qualificative, grille la politesse au Français. Mais, finalement, c’est Greve Willem, en selle sur son bon bai Carambole, qui sera la plus rapide : le cavalier est le seul à réussir à passer sous la barre des 46 secondes, tandis que le deuxième au classement est en 47,05. Nul doute que William Whitaker doit avoir quelques regrets : le Britannique, sans faute et très rapide jusqu’à l’avant-dernier obstacle, a mal négocié l’un de ses virages et a marqué un temps d’arrêt conséquent face à un autre obstacle du parcours. Sans cette incompréhension entre le Britannique et sa monture, peut-être que le cavalier de Fandango aurait pu obtenir la victoire…

Le Français Mathieu Billot, troisième, signe donc la meilleure performance tricolore. Willem Greve, quant à lui, a indiqué, tout sourire, qu’il venait très régulièrement à Hardelot, mais qu’il y signait là sa première victoire. « Je monte ici chaque année depuis 2002 ou 2003, a expliqué le vainqueur. Le terrain et exceptionnel et il y a une bonne ambiance. J'ai l'impression que le concours progresse chaque année... Nous sommes en tout cas à chaque fois très bien reçus ». Le Hollandais a commencé à travailler Carambole à l'âge de quatre ans. « Je l’ai fait évoluer peu à peu et cette victoire est d’autant plus savoureuse. Je crois que Carambole est le cheval de ma vie, a-t-il confié. Il a toutes les qualités. J’y crois beaucoup. Mon rêve, cette année, serait les championnats d’Europe à Aix-La-Chapelle… » Après ses victoires en janvier dans le 3* de Drachten et en février dans le 4* d’Amsterdam, Willem Greve poursuit donc sur sa lancée. Il se rendra ensuite à La Baule et à Rome pour la Coupe des Nations.

Résultats ici

Sylvia Flahaut

previous video
next video
Bucas
Couvertures pour chevaux
Fautras Équestre
Fabricant de vans et camions pour chevaux
Theault
Spécialiste du transport pour chevaux depuis 1924
Laboratoires Audevard
Ce qui nous rassemble, la santé et la performance du cheval.
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr