Mathilde Montginoux, bien rentrée de Thaïlande
vendredi 02 février 2018

Mathilde Montginoux
Championne des cavalières en titre, Mathilde Montginoux entraîne l'équipe thaïlandaise de saut d'obstacles. © Ph. coll

Mathilde Montginoux , championne de France des cavalières et compagne de Maxime Livio, s’affirme comme une compétitrice et entraîneur de haut niveau dans la discipline du saut d'obstacles. Tandis que Maxime Livio entraîne l'équipe thaïlandaise de concours complet, celle de saut d'obstacles est emmenée et conseillée par Mathilde.

Sur le plan sportif, Mathilde Montginoux, 26 ans, a glané cette année le titre de championne de France de saut d’obstacles des cavalières. Cet hiver, elle s’est imposée dans une étape de la Coupe du monde de la ligue asiatique, organisée en Thaïlande, et vient de se classer à deux reprises en CSI au Mans et à Nantes. Cerise sur le gâteau, elle vient d’être nommée chef d’équipe de l’équipe Thaïlandaise pour la discipline du saut d’obstacles. « Maxime est entraîneur de l’équipe thaïlandaise de concours complet depuis quatre ans", explique sa compagne. Le couple est installé à Dénezé-sous-Doué (49) depuis 2012. "Concrètement, nous avons passé trois semaines en Thaïlande cet hiver et nous recevons ensuite les cavaliers de concours complet dans nos installations, poursuit la cavalière. Concernant les cavaliers de l’équipe thaïlandaise de saut d’obstacles, ils sont basés en Hollande. Nous allons organiser deux stages et je les suivrai ensuite fin août lors des jeux asiatiques qui ont lieu en Indonésie. »

Interrogée sur ses propres objectifs, Mathilde précise : « Je travaille cinq ou six chevaux qui vont concourir dans des épreuves internationales, j’interviens auprès des cinq élèves, notre section sport études, et je vais continuer à épauler Maxime qui a en ligne de mire une éventuelle participation aux Jeux mondiaux en concours complet. »

« Ils achètent leurs chevaux en Europe »

« Il est vrai que le niveau des cavaliers asiatiques est encore un peu en-deçà du niveau européen, admet Mathilde. Lors des Jeux asiatiques, les épreuves de concours complet sont d’un niveau une étoile et celles de saut d'obstacles se rapprochent d'un équivalent trois étoiles. Les Thaïlandais n’ont pas encore développé d’élevage et achètent leurs chevaux le plus souvent en Europe." Mais ces cavaliers, avec qui la cavalière communique en anglais, ont soif d'apprendre et se montrent particulièrement désireux de s'améliorer. « Les cavaliers Thaïlandais sont très agréables à faire travailler. Ils sont extrêmement motivés et appliquent à la lettre tous nos conseils!»