Max Thirouin s’impose au Mans, l’écurie Mors and More remporte le Grand National
dimanche 12 novembre 2017

podium gn le mans 2017
podium gn le mans 2017 © FFE/PSV

Ils étaient 80 partants dans le Grand Prix de l’ultime étape du Grand National de saut d’obstacles, dimanche au Mans. Pour les départager, le chef de piste Grégory Bodo, qui officiait cette année à la Coupe du monde de Lyon, avait concocté un parcours exigeant au maxi des cotes.

Sans véritable juge de paix, ce tour s’est montré très sélectif, puisque seuls sept couples ont réussi le sans-faute : Max Thirouin et Utopie Villelongue (écurie Privilège Equitation – NAF), Romain Potin et Impressario vd Heffinck (écurie Mors and More), Laurent Goffinet et Quinette du Quesnoy (écurie Butet -  Haras de Lacke), Marc Dilasser et Cinderella (écurie CDW Sport – Doc Horse), Pénélope Leprevost et Ilena de Mariposa (écurie Haras de Clarbec), Alexandra Ledermann et Requiem de Talma (écurie Ravene – Alexandra Ledermann Sportswear) et Julien Gonin et Weraton (écurie Spring Cheval).

D’autres parmi les favoris préfèreront oublier cette étape mancelle, notamment Olivier Robert (écurie Spring Cheval) qui a jeté l’éponge en cours de parcours avec Quenelle du Py et Vivaldi des Meneaux. Ou encore les deux équipiers de l’écurie Euro Mat – Hoover, Mathieu Billot et Julien Anquetin : leaders au classement du Grand National avant l’étape mancelle, ni l’un ni l’autre n’ont réussi à accrocher le Top 10 dimanche après-midi.

En étant le plus rapide des 4 points, Benoît Cernin (écurie Mors and More) a réussi à accrocher le Top 10 avec Unamour du Suyer. Jérôme Hurel (écurie WBA – Air Tropig) et Ohm de Ponthual ainsi que Mathieu Noirot et Otello du Grasset, auteurs chacun d’un point de temps sur la piste, ont également gagné leur ticket.

L’ambiance tout comme la pression sont encore montées d’un cran au moment du Top 10. Et le seul à réussir à allier vitesse et efficacité a été Max Thirouin avec sa talentueuse Utopie Villelongue, âgée de 9 ans. Avec son double sans-faute, le couple a remporté le Grand Prix, devant Jérôme Hurel et Ohm de Ponthual ; Romain Potin et Impressario vd Heffinck sont 3e.

Quant à l’écurie Mors and More, elle remporte le Grand National 2017, dont les résultats officiels seront communiqués ultérieurement.

Ils ont dit

Sophie Dubourg, DTN  Le bilan du Grand National est très positif. Les comptes sont très serrés, c’est chouette ! Le parcours de Grégory Bodo était bien construit : il y a eu des fautes partout, mais aucun cheval n’a été mis en difficulté. Ça tire tout le monde vers le haut. Il y avait de la pression aujourd’hui, ce qui explique le nombre de fautes, mais c’est une bonne préparation pour les Coupes des Nations. Cela va nous permettre d’avoir encore plus de couples français à se lancer dans le haut niveau. »

Max Thirouin, vainqueur du Grand Prix :« Toute l’année, j’ai fait de l’international et juste quelques étapes du Grand National. Cette finale au Mans, c’était un petit plaisir que je voulais me faire avec elle et on gagne : c’est parfait ! Utopie a beaucoup de caractère, mais ce qui fait sa force. Elle est aussi très sensible et déteste quand un cheval galope vers elle. Du coup, c’était un avantage de partir dans les premiers dans le Grand Prix, car j’ai pu commencer à la détendre pendant que la fin de la détente. Elle aura 10 ans l’année prochaine et va encore monter en puissance, mais d’ici là, elle va passer un hiver tranquille. »

Romain Potin, vainqueur du Grand National :« C’est une grande joie pour Benoît et moi évidemment. C’est surtout un aboutissement et la consécration de notre saison exceptionnelle : je suis champion de France et nous remportons le Grand National ! Impressario n’a que 9 ans et a fait une saison plus que satisfaisante. Il est double sans faute le premier jour et là, il a fait une faute de précipitation dans le barrage. C’était un gros, gros Grand Prix. Il y avait des pointures qui étaient engagées avec leurs meilleurs chevaux et elles n’ont pas réussi à être sans faute. Il y avait de la pression c’est sûr, car nous étions quatre équipes dans un mouchoir de poche, et le fait que je fasse sans faute dès le début de l’épreuve en a certainement rajouté… La prochaine saison s’annonce bien, d’autant que mon titre de champion de France m’ouvre la porte des 5 étoiles. Mon objectif 2018, c’est La Baule. »