McLain Ward : "J'ai avant tout fait confiance à Azur"

lundi 03 avril 2017

  • imprimer

En alignant cinq sans-faute avec son herculéenne Azur-HH, McLain Ward n'a laissé aucune chance à ses rivaux lors de la finale Coupe du monde Longines à Omaha ce dimanche après-midi ! Mais, associés à des juments moins expérimentées, Romain Duguet et Henrik von Eckermann étaient ravis de l'entourer sur le podium. Kevin Staut (11e) et Eric Navet (19e) repartent aussi des Etats-Unis avec le sourire.

Le podium de la finale Coupe du monde largeL

Scoopdyga

Kevin Staut et Rêveur de Hurtebise-HDC largeL

Scoopdyga

Le podium de la finale Coupe du monde

Kevin Staut et Rêveur de Hurtebise-HDC, 11e, signent la meilleure performance française

previous video next video

Quelle folie dans les tribunes du CenturyLink Center après le double sans-faute de McLain Ward puis lors de la remise des prix ! Si patriotes, les Américains jubilaient ! Le cavalier d'Azur (SBS par Thunder vd Zuuthoeve) aussi ! "Sur le podium, j'ai pensé à tous ceux qui m'ont aidé à en arriver là : mes parents bien sûr, mais aussi mes propriétaires et toute mon équipe sans qui rien ne serait possible. J'ai eu des hauts et des bas depuis mes débuts, mais je n'ai jamais abandonné et j'ai toujours continué à travailler", soulignait McLain lors de la conférence de presse. En tête du bout en bout de la compétition grâce à cinq sans-faute d'une aisance déconcertante, le cavalier de quarante et un an a, une nouvelle fois, aussi rendu hommage à sa jument : "J'avais évidemment de la pression aujourd'hui, mais je me suis surtout concentré à monter le mieux possible chaque parcours et à faire confiance à Azur. J'ai avant tout cru en elle. C'est une grande jument que j'ai énormément de chance de monter." D'ailleurs, malgré sa déception, Steve Guerdat (8e avec Bianca), autre grand favori de l'épreuve et double tenant du titre, a été le premier à le féliciter chaleureusement quand il est descendu de son imposante baie malgré son immense déception. "Je suis un de ses fans. Je regarde toujours ses parcours", avait confié le Suisse vendredi.

Romain Duguet : "Un super bonus !"

A ses côtés sur le podium, Romain Duguet et Henrik von Eckermann rayonnaient également de bonheur. Contrairement à McLain et Steve, ces deux-là ne s'attendaient en effet pas à une si grande performance avec leurs deux juments de dix ans, moins expérimentées au top niveau : Twentytwo des Biches (SF par Mylord Carthago) et Mary Lou (Westf par Montendro). "Je n'avais pas de pression, car en arrivant ici je visais seulement un Top 10. J'ai abordé les épreuves jour après jour et ce podium est un super bonus, résumait Romain Duguet (écoutez son ITW vidéo ici). Je suis extrêmement fier de cette jument, dont j'ai acheté la moitié à 5 ans à un très bon ami, Reynald Angot. Elle m'a beaucoup donné et elle passé un vrai cap cette semaine."

Le Suédois, qui a quitté les écuries de son mentor, Ludger Beerbaum, l'an passé pour voler de ses propres ailes monte, lui, sa jument seulement depuis septembre dernier. "J'ai ressenti quelque chose de spécial dès que je l'ai essayée. Je savais qu'elle avait du talent. Je suis vraiment heureux de cette 3e place, pour moi, c'est comme gagner car j'attaquais cette épreuve en deux manches à la 6e place et je ne pouvais pas finir mieux que sur ce double sans-faute final."

Egalement auteur d'un des sept doubles sans-faute de cette finale dosée avec maestria par le chef de piste irlandais Alan Wade, Kevin Staut accroche au final la 11e place avec Rêveur de Hurtebise-HDC. "Le cheval était encore un peu éteint en première manche. Son gros effort sur l'oxer avant le triple l'a réveillé. Il y a eu un peu plus d'improvisation lors de notre seconde manche, mais il a donné le maximum. Je l'ai senti vraiment mieux, analysait le Normand qui prend la 2e place de l'épreuve remportée par Lorenzo de Luca/Ensor de Litrange-LX (10e du général). Notre confiance et notre expérience ont évidemment aidé. J'ai monté cette finale comme celle des championnats d'Europe à Aix-la-Chapelle, comme un Grand Prix. J'avais forcément moins de pression et ce double sans-faute arrive malheureusement trop tard pour faire un résultat, mais je suis content de la manière aujourd'hui."

Eric Navet : "Heureux de ne pas avoir perdu la main !"

Avec 5+4 dans cette finale et une 19e place avec Catypso, Eric Navet, qui n'avait pas participé à une telle échéance depuis treize ans, était lui aux anges : "Il a sauté de mieux en mieux à chaque étape. Le résultat était inespéré. C'est une place éloignée dans le classement, mais arriver en finale était bien au-delà de mes espérances. Catypso a fait seulement trois indoors l'an passé, il n'a jamais sauté aussi gros ni difficile non plus, mais il a été bien meilleur que ce que je pensais. Pas émotif, il a beaucoup de moyens et, en sautant plus haut cette semaine, il a amélioré ses problèmes de technique. Il s'est dit "faut que je lève plus mes antérieurs" ! (rires) Il a parfaitement répondu à toutes mes sollicitations. Je suis extrêmement fier de lui." Pour la suite, pas de programme précis : "Il y a peu d'épreuves de ce niveau en Californie. Je vais continuer à faire évoluer le cheval et aussi les autres chevaux avec Karl Cook, mon élève, pour peut-être venir un peu tourner en Europe l'an prochain. Cette finale, qui était un peu impressionnante pour moi quand même, m'a redonné le goût du grand sport. J'ai eu de plus en plus la niaque, parce que j'y ai cru de plus en plus au fil des parcours. Il y avait deux ou trois grandes marches à franchir par rapport à ce que je fais d'habitude, mais je suis heureux de ne pas avoir perdu la main."

Les plus déçus étaient évidemment Olivier Robert, forfait avant la deuxième épreuve à cause de la blessure de Quenelle du Py, et Simon Delestre (14e), auteur d'un sans-faute puis d'un 8 points lors de cette épreuve en deux manches avec Chadino. "Son cheval ne saute pas encore bien les bidets, et il ne faut pas oublier que c'est son tout premier championnat. Simon s'est très bien battu pour être sans-faute en première manche", relativisait le sélectionneur Philippe Guerdat.

Retrouvez le résumé de la première manche ICI, celui de la seconde manche ICI, et les résultats complets ICI

Elodie Mas, à Omaha

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 96 - Fabien et Grégory Rulquin

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr