McLain Ward vole la vedette du Grand Prix de Dinard
dimanche 05 août 2018

© Pixel Events/Jumping International de Dinard

Pour sa première participation au CSI 5* de Dinard, McLain n'a pas fait de la figuration. L'Américain s'est ainsi emparé du Grand Prix aux commandes de Clinta. Il a devancé l'ancien pilote de sa jument grise, le Suédois Henrik von Eckermann avec Mary Lou 51, et le Nordiste Nicolas Delmotte, qui remettait sa victoire de l'an passé en jeu avec Ilex VP.

Ils étaient trente-cinq au départ du Grand Prix CSI 5* de Dinad, ultime épreuve à se tenir sur l'immense pelouse du Val Porée. Le parcours, dessiné par Jean-François Morand a créé quelques déceptions, notamment sur le triple et l'ultime vertical rose, qui furent fatals à bon nombre de cavaliers, mais surtout à cause du chronomètre, qui obligeait les pilotes à ne pas faire de détour pour rentrer à l'heure. Deuxième cavalier en lice, premier Français à s'élancer, Kevin Staut faute, lui, sur l'oxer suivant la rivière, mais laisse une bonne impression générale avec un Rêveur de Hurtebise qui a semblé en bonne forme. Quatrième au départ, le Belge Wilm Vermeir laisse entrevoir le premier parcours parfait mais se fait finalement piéger sur le vertical rose avec Iq van het Steentje. Ça ne passe pas non plus du tout pour le Suisse Steve Guerdat, auteur d'un inhabituel parcours à vingt points avec sa bouillonnante Hannah. Et finalement celui qui s'élancera juste après lui, l'Américain McLain Ward, qui signe le premier sans-faute, sans la moindre difficulté avec Clinta, immédiatement imité par le Suisse Pius Schwizer sur Balou Rubin R. Venu faire au moins aussi bien, Titouan Schumacher doit composer avec la peur de l'eau d'Atome Z, qu'il pousse fort sur la rivière mais ne peut forcer sur l'entrée du double de bidets, préférant lever la main. Superbe, Cédric Angot fait quant à lui les frais du chronomètre avec Saxo de la Cour, et ne parvient pas à se qualifier pour la finale au chronomètre, tout comme Marc Dilasser, deux fautes dans le triple avec Utah van de Rock, et Thierry Rozier, cinq points sur Vénézia d'Écaussinnes. Impressionnant, le Mexicain Patricio Pasquel ne se qualifie pas non plus à cause d'un point de temps dépassé avec Tulum, alors que Jérôme Hurel, sur Ohm de Ponthual, et Emeric George, sur Chopin des Hayettes, font moins bien en rentrant avec un total de cinq points toutes pénalités confondues. Une petite faute pour Edward Levy et Sirius Black. Venue en découdre, la locale Margaux Rocuet fait tomber l'entrée du double de bidets avec Trafalgar Kervec. Pas de faute pour Pénélope Leprevost, qui traîne en chemin avec Vancouver de Lanlore et rejoint le clan des cavaliers à un point. Katie Dinan laisse penser que les Américains joueront en force au chronomètre, mais fait tomber l'ultime vertical avec le puissant Dougie Douglas.

Ils sont finalement sept à s'affronter sur la finale au chronomètre. Premier à s'élancer, McLain Ward met d'emblée les gaz avec Clinta et rentre en 46"14. À sa poursuite, Pius Schwizer laisser tomber l'oxer placé en sortie de double, tout comme l'Américain Kent Farrington, trop gourmand avec Creedance. Tenant du titre, Nicolas Delmotte est de retour avec Ilex VP. Il va vite mais semble toutefois préférer assurer. Il est toutefois rapide et s'offre la troisième place finale (47"15). Invitée surprise de ce barrage, l'espagnole Paola Amilibia préfère prendre son temps avec Prunella d'Ariel et termine septième. Quatrième place pour la Britannique Laura Renwick avec Bintang II (47"59), alors que le Suédois Henrik von Eckermann, dernier barragiste, va vite mais pas assez pour rattraper l'Américain, qui l'emporte naturellement et avec talent pour sa première fois en Bretagne. "C'est vraiment un concours fantastique, et l'atmosphère donne envie d'en donner encore plus !", s'est exprimé l'Américain. "J'ai commencé à monter Clinta en début d'année et elle va de mieux en mieux. J'aime beaucoup cette jument."

Une jument qui évoluait auparavant sous la selle de... Henrik von Eckermann, qui est toutefois très satisfait de sa performance. "J'ai beaucoup aimé monter ici, c'était un réel challenge et je suis content d'avoir terminé deuxième." C'est donc Nicolas Delmotte, qui complète ce podium, signant deux jolies performances consécutives puisqu'il s'offrait ce même Grand Prix l'an passé, déjà avec Ilex VP. "Je suis très content, vraiment !", a-t-il répété. "Ilex se plaît sur cette piste et c'est l'un de mes concours préférés. Cela fait très longtemps que je viens à Dinard et j'avais même été deuxième du Grand Prix CSI 4* avec Number One d'Iso*Un Prince. Il faut croire que cette épreuve me porte chance !"

Les résultats ICI