Morocco Royal Tour : La Suisse encore et toujours !
samedi 21 octobre 2017

Jessy Putallaz Vancouver El Jadida 2017
L'émotion du cavalier était palpable à la remise des prix © Jessica Rodirgues/Morocco Royal Tour

Depuis le début du Morocco Royal Tour, les Suisses sont en grande forme, enchaînant classements et victoires. La troisième journée de compétition au CSI 3* d'El Jadida n'a pas dérogé à la règle et l'après-midi s'est conclue sur la victoire de Jessy Putallaz, juste devant sa compatriote Nadja Peter-Steiner.

Cette fois-ci, la victoire n'est pas signée Nadja Peter-Steiner, Alain Jufer ou Pius Schwizer, mais Jessy Putallaz/Vancouver IV, un cavalier Suisse que le public est moins habitué à voir sur les premières marches des podiums. Si il avait fait ses premiers pas à très haut niveau en 2010, accédant notamment aux prestigieux concours de Genève et Saint Gall, il est plus courant ces dernières années de le croiser sur des CSI allant du 1 au 3*. Une victoire dans la grosse épreuve du jour, une 145 en deux phases, n'est donc pas anodine pour le très sympathique cavalier qui fêtera ses 28 ans en décembre prochain. Beaucoup d'émotion donc en sortie de piste pour le Suisse, qui grillait alors la priorité à sa compatriote Nadja Peter-Steiner en tête depuis un bon moment, et qui mettait fin par la même occasion à une série de parcours à 4 points particulièrement frustrante. 

Il semblait pourtant difficile d'abaisser le chronomètre de l'amazone aux rênes de sa petite et énergique Céleste 26, qui avait déjà elle même eu du mal à grapiller les quelques centièmes nécessaire pour détrôner Simon Delestre et Filou Carlo Zimequest, finalement 3e de l'épreuve. Passé en premier, le Tricolore a comme hier mis une sacrée pression sur le reste des couples en lice en signant un parcours particulièrement rapide. Le Lorrain a pris de nombreux risques avec son hongre de 8 ans mais sans jamais entamer la fluidité du galop de sa monture. A l'arrivée, un chrono canon et les félicitations des nombreuses personnes présentes en sortie de piste ! 

Raison de plus pour Jessy Putallaz de se réjouir de sa victoire, d'autant que le Suisse a changé ses plans au dernier moment : "Normalement j’aurais dû monter mon autre jument (Bella XXI, ndla) que j’ai emmenée pour courir les grosses épreuves, mais Vancouver a beaucoup plus de sang. C’est un changement auquel j’ai réfléchi hier soir, ce n’était pas prévu mais après 3 semaines de concours les plans changent un petit peu". Effectivement présent à Tétouan, Rabat et cette semaine à El Jadida, le déplacement marocain n'est pas anodin dans l'organisation du cavalier : "Ce circuit est exceptionnel, c’est ce que j’ai dit et expliqué à ma famille avant de partir. Je savais combien allait me coûter un tel déplacement mais j’étais prêt à « perdre » cet argent si ça permettait de faire des rencontres et faire prendre de l’expérience aux chevaux. J’ai emmené une jeune jument de 7 ans et je ne regrette pas du tout d’avoir fait ce choix car elle a énormément appris (Amsterdam de Chignan, qu'il a monté dans les épreuves des CSI 1*, ndla). J'ai rencontré beaucoup de gens, je les connaissais déjà mais je les ai côtoyé presqu'au quotidien pendant trois semaines et ça créé des liens". Une chose est sûre, le cavalier est prêt à revenir pour une prochaine édition du Morocco Royal Tour, mais avant il tentera de s'illustrer une dernière fois pour celle 2017 à l'occasion du Grand Prix qui se tiendra demain à 16h. 

Les résultats complets ici