Nat 1 : Jérôme Hurel récidive à Bory
lundi 19 octobre 2015

Bory 2015- Jérôme Hurel et Urano de Cour au bois
Jérôme Hurel et Urano de Cour au bois © Claude Bigeon

Après le National Pro 1 de L’Etrier de Paris, Jérôme Hurel était à nouveau en piste sur ces cotes lors du Grand Prix 140 du Haras de Bory, le 18 octobre 2015. Avec toujours le même objectif : le sans-faute.

Imaginé par Jean-Claude Cucque, le parcours de la plus grosse épreuve de ce concours Pro et Amateur de la Boissière-Ecole (78), a rassemblé 58 couples au départ sur la grande piste en sable. D’entrée de jeu, c’est la jeune Maelle Martin qui montre la voie du sans-faute avec Team de Coquerie son étalon SFA de 8 ans. Elle sera suivie par six autres couples : Jérôme Hurel avec Urano de Cour au bois, Cédric Hurel (un de ses frères) avec Paola du Terroir, Jérémy Le Roy avec Uliga Mail (la plus jeune de ce barrage, 7ans), Kevin Gauthier avec Twist de la Butte, Christophe Escande avec Orlando du Roy puis encore Jérôme Hurel, cette fois-ci avec Houston van het Oude Hof, un cheval belge de 8 ans.

Venu à Bory avec quatorze chevaux dont une bonne jument de 6 ans, Very Best Ess, une fille de Tinka’s Boy dont le naisseur n’est autre que Deborah Smaga, la propriétaire de Quartz Rouge, Jérôme Hurel était aussi là pour gagner. Chose faite lors de ce Grand Prix Pro 1 à 140 avec Urano de Cour au Bois (SF, 35’’88), un fils de Baloubet du Rouet de 11 ans de retour sur les terrains de concours depuis le début du mois après un arrêt de plusieurs mois (son dernier concours remonte à avril 2015). Il remporte le barrage devant son frère Cédric Hurel associé à Paola du Terroir (SF, 35’’92) et place sa deuxième monture sur la troisième marche, Houston van het Oude Hof (SF, 36’’01). Deux autres couples réussissent aussi le double sans-faute, avec dans l’ordre Maelle Martin associée à Team de Coquerie (SF, 38’’75) et Kevin Gauthier avec Twist de la Butte (SF, 41’’69). Deux quatre points clôturent ce barrage : Jéremy Le Roy (une faute au premier obstacle) avec Uliga Mail (4 pts, 35’’65), le plus rapide de ce barrage puis Christophe Escande avec Orlando du Roy (4 pts, 37’’01).