Nick Skelton, impérial à Rome

dimanche 26 mai 2013

  • imprimer

Sept ans après sa victoire avec Arko III, Nick Skelton a ravi le public romain en s'offrant, pour la deuxième fois, le mythique Grand Prix du CSIO de Rome avec une volonté de gagner intacte. Au terme d'une seconde manche disputée par les 14 couples sans-faute dans la première, le Britannique a montré qu'il était bien l'un des patrons du circuit.

saumur 2013 Nick Skelton et Big Star largeL

Aurélie Covini

Nick Skelton et Big Star

Une véritable performance quand on sait que la semaine passée, le cavalier britannique, après s’être bloqué le dos, n'avait même pas pu participer à la cérémonie protocolaire du Grand Prix de La Baule où il était 3ème.
Ce dimanche, Nick Skelton a offert l'un de ces moments de grâce qui fait la beauté du sport. L'un de ces moments de grâce qui n'était pas sans rappeler la victoire d'un certain Hickstead ici-même en 2011.
Quand Big Star entre en piste, un incroyable silence s'installe autour de l'arène romaine de la Piazza di Siena. C'est à croire que même le vent cesse d'agiter les branches des pins parasols de ce site légendaire baigné d'une douce lumière.
« Big Star est dans une forme exceptionnelle, il enchaîne les sans-faute. Comme à La Baule, il réalise un parcours parfait dans la Coupe des nations et dans le Grand Prix. J'en suis vraiment très heureux. Je n'ai actuellement qu'un cheval de ce niveau là, je dois donc aussi le préserver. Il sautera lors du Global Champions Tour de Londres puis à Aix-La-Chapelle, après je vais vraiment me concentrer sur les championnats d'Europe », confiait le Champion olympique par équipe.
«  Quand j'ai vu le parcours, je savais qu'il y aurait pas mal de sans-faute même si la dernière ligne était assez délicate à négocier. Pour la deuxième manche, je craignais effectivement le chrono d'Henrik von Eckermann et de Gotha (la gagnante de l'an passé avec Ludger Beerbaum), mais heureusement pour moi ils ont fait une faute en fin de parcours », confiait aussi Nick Skelton. Le cavalier anglais devance d'un cheveu le cavalier Italien, Emanuele Gaudiano, qui s'est montré des plus convaincants avec sa fidèle Cocoshynshy.
« Je n'avais pas vu le parcours de Big Star avant de partir mais je savais qu'il serait très rapide et difficile à battre. Mais je suis à Rome, chez moi, devant mon public, donc je me devais de prendre des risques. Malheureusement ça n'a pas suffit et j'échoue pour 8 centièmes. Cela reste pour moi une performance magnifique devant un public qui m'a vraiment porté », commentait Emmanuel Gaudiano. L'Italien, victime d'une chute lors du premier parcours de la Coupe des Nations, deux jours avant, avait retrouvé confiance en sa jument. « Ce qui s'est passé dans la Coupe ne lui ressemble pas du tout, le deuxième parcours vendredi m'a permis de remettre les choses en ordre en montant avec beaucoup plus d'impulsion et de pression que d'habitude, ça m'a permis d'aborder ce Grand Prix relativement sereinement » expliquait l'Italien également vainqueur du petit Grand Prix et de la puissance la veille.
Roberth Smith et Voila complètent le podium de cette épreuve, juste devant les Suisses Alexandra Fricker associée à Albfuehren's Paille et Pius Schwizer qui montait Picsou du Chêne.
Côté français, les résultats sont assez positifs avec les beaux parcours dans la première manche de Kevin Staut, sans-faute avec Quismy des Vaux HDC* et celle de Michel Hécart, qui qualifiait également son vaillant Quatrin de la Roque en seconde manche. Auteur respectivement d'une et deux fautes en seconde manche, les Français se classent 9ème et 13ème de ce Grand Prix. « Le bilan est plutôt bon et je trouve les résultats de ce Grand Prix encourageants pour l'avenir. Quatrin s'est montré fidèle à ce qu'on peut attendre de lui. Il est encore jeune à ce niveau d'épreuves et participer à de gros CSIO en Europe lui permet de prendre de l'expérience et de s'endurcir. Michel a tenté sa chance en seconde manche, ça n'a pas payé, en tout cas il a montré que l'on pouvait compter avec lui. Quismy, la jument de Kevin confirme aussi tout le bien que l'on peut penser d'elle. C'est sûrement la jument d'avenir de Kevin et il est tout à fait possible qu'elle participe aux Coupes des Nations. Elle sera à Aix-La-Chapelle et selon l'état de forme du moment on choisira quel cheval Kevin montera », expliquait Philippe Guerdat, l'entraîneur de l'équipe de France à l'issue de ce Grand Prix.
Les résultats complets du Grand Prix de Rome ici

Sur place Aurélie Covini

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr