Nicolas Deseuzes : "Quilane reprend avec beaucoup d'envie"
lundi 29 janvier 2018

Nicolas Deseuzes et Quilane de Lezeaux
Nicolas Deseuzes et Quilane de Lezeaux © Scoopdyga

L'année 2018 commence sur les chapeaux de roue pour Nicolas Deseuzes, qui vient de passer deux semaines sur la tournée d'Oliva. Le cavalier français y avait fait le déplacement avec deux chevaux et les résultats ont été au rendez-vous. Contacté sur le chemin du retour, il est revenu sur les deux CSI 2* espagnols.

3e de la Ranking vendredi, 2e du Grand Prix samedi (juste devant Olivier Robert et Eros), à nouveau 3e de la 145 dimanche... Les deux semaines de tournée à Oliva se sont terminées en beauté pour Nicolas Deseuzes et Quilane de Lezeaux, sa jument de tête. "Quilane avait enchaîné deux saisons de concours non-stop en 2016 et 2017, et sur les conseils de Philippe Guerdat, elle a donc eu du repos après Lyon", explique le cavalier. La fille de Grenat de Grez aura ainsi été tenue écartée des terrains de concours de novembre à mi-janvier... pour revenir encore plus forte ! "Je ne regrette pas ce choix, à Oliva elle a été très performante et a montré beaucoup d'envie et de moral". De bon augure pour la suite de la saison pour ce couple qui a eu l'occasion de concourir en 5* à plusieurs reprises ces dernières années ! 

Pour ces deux CSI 2* espagnols, Nicolas comptait aussi sur une autre jument, Stella de Preuilly, qu'il monte depuis peu mais qu'il avait repérée il y a quelques années déjà. "Je l'ai rachetée cet automne à Florence de la Peschardiere, qui l'a montée quasiment toute sa carrière et qui avait notamment couru le championnat de France des cavalières en 2016 (le couple terminait 14e, ndla). La jument m'avait beaucoup plu à 8-9 ans, mais Florence ne souhaitait pas la vendre à ce moment-là. Elle a finalement arrêté de la monter pour des raisons personnelles et me l'a vendue il y a quelques mois", retrace son nouveau propriétaire et cavalier. Et si il a pu avoir des doutes sur ses moyens au début, les quatre classements à Oliva confortent tout le bien qu'il pense de cette fille de Baloubet du Rouet : "Lorsque je l'ai essayée, elle venait de passer 6 mois sans sauter et était gaie comme un poulain. Je n'ai donc pas eu l'occasion de monter les barres et tester ses moyens, mais à Oliva elle a couru les "ranking" avec des oxers à 145 au carré et 150 sur les verticaux sans aucun souci. Elle a du sang et beaucoup de respect ! Je commence à avoir vu passer pas mal de chevaux, mais je pense vraiment que c'est la plus respectueuse que j'ai eu sous la selle"

Quilane et Stella prendront ensuite la direction de la tournée de Royan. Pas d'objectifs précis pour Nicolas, qui ne fait pas partie de l'équipe première, au niveau international cette saison mais l'envie de bien faire sur le Grand National, circuit qu'il courra pour la 3ème année sous les couleurs de GL Events. "Avec Fabrice Dumartin, nous avions été 4e 2016 et l'an passé, Fabrice n'avait pas pu tourner comme nous le souhaitions donc nous n'avions pas fait assez d'étapes. Cette année, il n'a que des jeunes chevaux et je serai donc associé à un autre coéquipier, mais faire mieux qu'une 4e place serait chouette". Pour le cavalier, le Championnat de France pourrait aussi être un objectif avec Stella de Preuilly si la jument continue d'évoluer aussi bien.