Nouveau format pour l’Edhec Jumping
lundi 08 janvier 2018

Strazeele
L'édition 2018 de l'Edhec Jumping se déroulera au haras des Rooses, à Strazeele. © Photo coll

Un temps délocalisé, annulé l’an dernier à cause de l’épidémie de rhinopneumonie, l’Edhec Jumping revient en 2018, pour ses 10 ans. Et c’est à Strazeele qu’il a choisi cette fois de poser ses valises.

Depuis une décennie, les élèves de l’école de commerce roubaisienne l’Edhec s’attachent à organiser chaque année un CSI. Une occasion de gérer toute une logistique, un budget avec des partenaires et une communication événementielle. Pendant plusieurs années, l’événement s’était tenu à Marcq-en-Baroeul (59). Après sa dernière édition en 2012, lors de laquelle Timothée Anciaume s’était imposé dans le Grand Prix du 2* avec Olympique Libellule, l’Edhec Jumping s’était déroulé pendant plusieurs année en Lorraine, avant de revenir à ses premières amours l’an dernier. Mais, manque de chance, l’épidémie de rhinopneumonie équine qui a sévi dans la région avait contraint les organisateurs à annuler l’événement.

Cette année semble donc être la bonne ! Mais l’Edhec Jumping revient dans les Hauts-de-France avec une formule revisitée. Désormais, ce n’est plus un CSI mais un National, qui fait la part belle aux épreuves amateurs et handisport. “La compétition se déroulera du 23 au 25 février au haras des Rooses, précise Philippine Adam, chargée des relations partenaires. Strazeele nous correspondait bien en termes de dates et Hervé Vanhersecke s’est tout de suite montré enthousiaste lorsque nous lui avons parlé de notre projet”. Le haras des Rooses met ainsi à disposition sa structure, tandis que les élèves de 1ère et 2ème année de l'école de commerce sont chargés de l’organisation globale.

A gagner, un an de sponsoring

Au programme de la compétition, un Grand Prix 140, des épreuves réservées aux amateurs et handisport, les vendredi et samedi soir. “Nous aurons également une épreuve de puissance, le samedi, juste avant la soirée cavaliers”. Le challenge GBS Sellier récompensera le meilleur couple du concours, en lui offrant un contrat de sponsoring sur une année et une selle sur-mesure. Pour boucler le budget, l’équipe organisatrice a mis en ligne une cagnotte destinée à lui donner un coup de pouce (c’est par ici).

Notre but avec cette nouvelle formule, c’était vraiment d’être plus libre sur le programme, de mettre en place des épreuves amateurs, handisport et que le cout de l’engagement sur un CSI ne soit plus un frein pour les participants”. Rendez-vous donc fin février sur les pistes strazeeloises !