Olivier Gauzignac, champion de France pro 2
samedi 23 juin 2018

Podium pro 2
A l'arrivée de la finale pro 2, Olivier Gauzignac, Bertrand Couthouis et Marine Lebas composent le podium. © PSV - FFE

A l'issue des trois journées de compétition et des deux manches de ce samedi sur le Grand Parquet, c'est finalement le cavalier de la puissante Tamara du Bourg, Olivier Gauzignac, qui revêt pour la première fois ce week-end l'écharpe de champion de France. Avec un seul point de pénalité, il monte sur la plus haute marche du podium, devant Bertrand Couthouis et Marine Lebas.

Dans la catégorie pro 2, les candidats à la victoire n'étaient pas moins de 93 au départ. Et pour espérer faire un podium dans ce championnat, mieux valait faire preuve d'une sacrée adresse et savoir gérer la pression. "Hier, c'était techniquement très difficile, admettait le vainqueur, Olivier Gauzignac. Aujourd'hui, les parcours étaient un peu plus aérés." Sur ces 93 engagés, un bon nombre de couples, un peu trop de points au compteur, avait choisi de ne pas repartir ce samedi après-midi. Parmi les cavaliers affichant les meilleures chances de l'emporter, plusieurs sont parvenus, en première manche, à accrocher le sans faute. Marine Lebas, associée à Vi Aye Py d'Az, Sébastien Tencé, en selle sur Venus de Thurin, Romain Lescanne et Demi, Nicolas Chuinard et Roki du Quenay, Bertrand Couthouis et Angie du Pachis ou Olivier Gauzignac et sa jument de 11 ans, Tamara du Bourg, maintenaient ainsi précieusement leurs chances d'apparaître au classement du championnat, voire sur le podium. 

Vingt couples sont repartis en fin d'après-midi en seconde manche. Et Jean-Philippe Desmaret, chef de piste, a une fois de plus mis les concurrents à l'épreuve : la combinaison située juste en sortie de piste n'a pas réussi à Aymeric Roussel, qui sort de piste avec 8 points de pénalité, tandis que Wilfrid Pierrot et Astuce des Barrières, gagnant de la chasse du premier jour, quittent le terrain avec 9 points de pénalité. Cumulant 5,47 points, Marine Lebas, 6e du provisoire, signe de nouveau un parcours sans pénalité, qui lui laisse espérer un bon classement : les points de temps de Sébastien Tencé et de Nicolas Chuinard, qui la succèdent en piste, font gagner des places à la cavalière de 15 ans. Elle termine finalement avec le bronze autour du cou. Les 4 points de Romain Lescanne, 3e du provisoire, le relèguent à la 7e place, tandis que le point de temps de Bertrand Couthouis, 2,96 avant la seconde manche, lui offre l'argent. Enfin, totalisant toujours un seul point de pénalité, le sans faute d'Olivier Gauzignac le fait accéder à une victoire bien méritée. 

"Elle a sauté les deux derniers avec le cœur"

"Je ne devais pas venir et finalement, je crois que j'ai eu bien raison de modifier mon programme, riait le vainqueur, à l'issue de la remise des prix. Le championnat ne pouvait pas mieux se passer : je suis 3e de la chasse, la jument a très bien réagi et c'était la première fois que je sautais avec, sur l'herbe. Elle a montré de vraies belles choses et surtout, une générosité à toute épreuve. Les deux derniers obstacles, elle les a sautés avec le cœur." Installé à Brive-la-Gaillarde, Olivier Gauzignac a acheté Tamara il y a deux ans et remportait en 2014 le championnat de France pro 3. Quant à Bertrand Couthouis, ravi de sa 2e place, il est installé dans le Maine-et-Loire. Il ne peut s'empêcher de pester contre ses 4 points de pénalité dans la chasse, le 1er jour. "Je pense qu'ils m'ont couté la victoire. Mais je suis quand même très content. Je monte Valkanne depuis qu'elle a 4 ans et mes propriétaires l'ont achetée pour que je puisse la garder et faire du concours". Enfin, Marine Lebas, classée 49e à l'issue de la chasse, est parvenue à se hisser à la 11e place après l'épreuve de vendredi, pour finir 6e à l'issue de la première manche, et enfin 3e. "Mon objectif, c'est de bien tourner sur le circuit junior l'an prochain". Voilà une médaille qui devrait la mettre en confiance…