Olivier Guillon : "Lord de Theize était un cheval d'exception"
mardi 30 août 2016

Olivier Guillon et Lord de Theize
Olivier Guillon et Lord de Theize © www.scoopdyga.photo

Il avait signé aux Jeux de Londres, la meilleure performance française, 12ème. Lord de Theize, le partenaire d'Olivier Guillon s'en est allé ce mardi 30 août.

« C’est avec beaucoup d’émotion que je vous annonce la disparition de Lord de Theize aujourd’hui.. Il passait une retraite paisible à la maison depuis 2014 mais il y a quelques semaines il a été victime d’un accident vasculaire cérébral et son état ne s’est malheureusement pas amélioré malgré tous les soins qu'il a reçu."

Lord était arrivé chez Olivier en 2007 à l'âge de 7 ans après avoir évolué entre autres avec Gilles et Inès de Balanda. Joint par téléphone, Olivier déclare : "Il fait partie de ces chevaux d'exception qui marquent une carrière d'autant qu'il était un peu atypique et avec beaucoup de caractère mais aussi de générosité. Grâce au travail et à la complicité, il m'a énormément donné. Il a été la locomotive de mon écurie."

Lord a contribué à la réussite de la France en coupe des Nations, signant aussi des victoires individuelles dans les Grands Prix de Comporta et Wiesbaden terminant 4ème de celui du CSIO de Lummen, 5ème de celui du CSIO de St Gall... Médaillé d'argent par équipe au championnat d'Europe 2011 de Madrid, il avait aussi décroché ce même métal aux championnats du monde de Lexington en 2010, l'un des plus beaux souvenirs d'Olivier : " lors de la 1ère manche de la coupe des nations où j'étais en numéro 3. Il fallait absolument être sans faute pour aller en finale et Lord a répondu présent." Autre grand souvenir marquant , les Jeux de Londres "notre sans faute en première manche de la finale individuelle... On a été à deux doigts de faire un exploit, malheureusement les deux fautes dans le triple dans la seconde manche nous en ont empêché mais ça a été un grand plaisir et une grande fierté d'amener ce cheval aux Jeux Olympiques"

 "Je remercie tous ceux qui nous ont entourés pendant ces belles années, cavaliers, maréchaux, vétérinaires ... J’ai aujourd’hui une pensée toute particulière pour Edith Mézard, sa propriétaire et amie, qui nous rejoignait sur chaque concours ainsi que pour Lætitia Ferrier, qui fût sa groom pendant plus de neuf ans. »