Olivier Guillon : "j'ai dit à Lord : c'est la journée la plus importante de ta carrière !"
mercredi 08 août 2012

londres Olivier Guillon et Lord de Theize
Olivier Guillon et Lord de Theize sur le numéro 2

Avec un magnifique sans faute Olivier Guillon et Lord de Theize se sont offerts haut là main une place dans la 2ème manche de la finale individuelle des Jeux tout comme Simon Delestre et Napoli du Ry à 4 pts. En revanche ce n'était pas le jour de Kevin Staut et Silvana HDC

"Je suis ravi c'est sûr" lançait Olivier Guillon à sa sortie de piste.  "Lord n'a pas baissé de pied depuis le début des Jeux. Il avait déjà très bien sauté avant hier malgré deux fautes mais aujourd'hui j'ai eu la chance d'avoir un parcours qui lui convenait beaucoup mieux avec des choix de distance en avançant. J'ai pu enlever des foulées où j'en avais besoin." Et Olivier conclut avec l'humour qui le caractérise toujours dans l'échec comme dans la réussite : "je lui ai dit dans l'oreille avant : c'est la journée la plus importante de ta carrière et de la mienne aussi ! "
L'exploit d'Olivier est d'autant plus remarquable qu'ils ne seront que 6 à boucler un parcours sans aucune pénalité : Cian O'Connor / Blue Loyd 12, Steve Guerdat / Nino des Buissonnets , Scott Brash / Hello Sanctos, Marcus Ehning / Plot Blue et Nick Skelton / Big Star. 4 couples sont à 1 pt Luciana Diniz / Lennox, Pius Schwizer / carlina, Gerco Schröder / London et Kamel Bahamdan / Noblesse des Tess.
On trouve ensuite 9 couples à 4 points et 3 à 5 points qui disputeront la 2ème manche. Parmi les 4 points un autre tricolore très performant sur ces Jeux : Simon Delestre : "Napoli sautait fantastique. J'ai juste eu une touchette sur le gros vertical blanc n°5 qui venait après un oxer sur lequel j'ai cherché à ne pas lui mettre de pression. A l'abord du vertical (à 1m68) il s'est un tout petit peu décalé. Mais vraiment j'ai un très bon sentiment. ll n'a peiné nulle part."
En revanche pour Kevin Staut le parcours fut beaucoup plus laborieux avec 4 fautes qui se sont enchainées à partir de la rivière : "Henk Nooren m'avait proposé de faire 6 foulées avant la rivière mais ça l'a déstabilisé. J'aurais du reconstruire et faire une foulée de plus. Je pense aussi que Silvana été émoussée. ceci étant si c'était à refaire, je ne changerai rien à la préparation physique ou technique. Je n'ai pas été assez bon en piste."

résultats ici

Commentaires


Dan G | 09/08/2012 11:02
Oui, bravo Olivier et Bravo Lord pour vous être battus jusqu'au bout. Idem pour Simon et félicitations pour son sang froid exceptionnel dans la première manche. Et pour le bon dressage de son cheval car franchir un tel oxer dans ces conditions est une vraie preuve de soumission (au bon sens du terme), et de confiance en son cavalier.
Je n'ai pas de compétence particulière en CSO mais à regarder avec attention les parcours d'Itôt et de Lord, je me demande si ce type de parcours concocté par le chef de piste : avec des obstacles très hauts et très larges, sur un tracé très long et sans options et à effectuer dans un temps très court n'était pas un challenge quasi impossible pour des chevaux de petite taille. Surtout quand il faut "tenir" deux manches successives.

ALAIN T | 09/08/2012 09:25
Bravo à Steve Guerdat qui nous prouve à tous que quand on a la gagne, l'envie et la persévérence dans le sang, on mérite l'or olympique.
Bravo à Olivier et Simon qui ont fait une belle Olympiade ! Pour Kevin et Sylvana, malgré une belle entame sur les premiers tours, on n'a pas retrouvé le couple tant attendu en finale. Jument émoussée, cavalier peut être sous pression face à l'enjeu olympique. Une réelle déception !
Pénélope quant à elle peut regretter son point de temps dépassé sur la qualificative. Bon nombre de couples se sont retrouvés qualifiés pour la finale avec 8 points après les qualificatives et l'épreuve par équipe. Aux JO tous les points coutent chers, preuve en est pour Bahamdam au pieds du podium pour 1 point qui le prive de barrer pour l'argent et le bronze.
Ces JO auront bouleversé l'échiquier du CSO, avec des ténors Out dès les premiers parcours, des équipes Allemande, Belges et Françaises en totale déconfiture !!
Enfin, et malgré le coup de mou de l'équipe de France et de ses leaders, on peut se réjouir que ce soit un SF qui accroche l'or olympique. A ce titre, ayons une pensée pour Jean-Luc Deroubaix (Nord), naisseur de Nino, qui nous a quitté trop tôt mais qui peut de là haut être fier de son élevage.

patrick l | 08/08/2012 18:44
Bravo Olivier!on y a cru jusqu'au bout...bon,à quand le bilan de la déconfiture des sports équestres Français....???