Olivier Philippaerts. "Tout va me manquer à propos de lui"
vendredi 29 décembre 2017

Olivier Philippaerts et Cabrio Van de Heffinck
Olivier Philippaerts et Cabrio Van de Heffinck © Jumping Mechelen

Grand moment d'émotion mercredi au CSI-W de Malines pour le jeune belge Olivier Philippaerts car c'était là que se déroulaient les adieux de son cheval fétiche, Cabrio Van de Heffinck. Avec lui qu'il montait depuis son 15ème anniversaire, Olivier a remporté le championnat d'Europe jeunes cavaliers par équipe puis a décroché une victoire mémorable dans le Grand Prix du CSIO de Calgary en 2012

Cabrio  (Cassini I) va maintenant se consacrer pleinement à sa carrière d'étalon au Haras de Zangersheide. L'une des plus grandes victoires de Cabrio aura été celle obtenue dans le Grand Prix de Calgary et cette année l'étalon gris était membre de l'équipe gagnante de la coupe des nations du CSIO de Lummen. Cabrio a déjà des produits qui s'illustrent à haut niveau à l'image de  Hector van d'Abdijhoeve (Betram Allen), Hadja van Orshof (Kelli Cruciotti) and Hope van de Horthoeve (Antonio Maria Garofalo).

Pour Olivier Philippaerts, c'était l'émotion et la reconnaissance qui primaient :  "Tout va me manquer à propos de lui. Après neuf années passées ensemble, il est très difficile de se dire au revoir, mais d'un autre côté, je suis heureux de lui donner du repos Je lui dois tellement. Sa plus grande force eétait son état d'esprit. Cabrio a toujours voulu progresser. Nous avons tous les deux commencé notre carrière professionnelle ensemble, sans expérience du tout. Je pense qu'il sentait que j'avais besoin  d'apprendre et que c'est pour ça qu'il a toujours travaillé si dur. Nous ne participerons plus des compétitions ensemble. Il passera la plus grande partie de l'année à Zangersheide et je suis très heureux pour lui qu'il ait une vie paisible là-bas "

Quand au père d'Olivier le célèbère Ludo Philippaerts , il décrit H & M Cabrio v / d Heffinck comme un cheval extraordinaire: "Il est très difficile de trouver un cheval comme celui-ci. Lui dire au revoir est vraiment difficile, mais nous devons chérir les bons souvenirs qu'il nous a donnés. Je lui dois ma plus belle défaite. À Spruce Meadows, j'ai terminé troisième, tandis qu'Olivier et Cabrio ont remporté ce Grand Prix. Mon propre fils a remporté l'un des plus grands concours du monde . Cette année, ils ont sauté leur dernière Coupe des Nations à Lummen en tant que membre de l'équipe belge. Encore une fois, ils ont réalisé deux tours sans faute. Il est maintenant temps de dire au revoir à cet athlète vedette. "