Pauline Guignery et Vizir, grands maîtres de Cabourg
lundi 29 mai 2017

Pauline Guignery Vizir des Orcets
Pauline Guignery et Vizir des Orcets © Eric Fournier

Le barrage à huit tourne à l'avantage de Pauline Guignery qui laisse dans son sillage Eugénie Angot et Turquoise d'Ivraie, Timothée Anciaume/Australia. A Cabourg les concurrents n'ont pas boudé leur plaisir, ni la qualité des pistes ni les conditions idéales d'un concours AM/PRO inondé de soleil pendant cinq jours . L'ensemble est très réussi.

Pauline Guignery et son équipe ont enchaîné les parcours toute la semaine à Cabourg passant des 4 ans au 5 ans et s'adjugeant même les 6 ans chrono avec la jument Bonnie. Elle fait partie de ces très nombreux cavaliers (1000 engagés de plus qu'en 2016) qui ont utilisé les quatre pistes du fameux concours de Cabourg pour former leurs jeunes et vieux chevaux tout au long de la semaine.

Son acharnement se voit ainsi récompensé dans le G.P ARSEP Ville de Cabourg dans lequel on comptait cinquante sept partants. Un G.P 1.45m somme toute assez classique mais plein de nuances qui aurait pu tomber pour la troisième fois dans l'escarcelle de David Jobertie associé à Un diamant d'Azif mais le sort en a décidé autrement. Ou dans celui de Jeroen Zwartjes tant son bondissant étalon Udson de Jauzif (4ème) fait le show. Peut être sera ce le week-end prochain dans le Grand National de Deauville... quelques stations balnéaires plus loin sur la côte normande.

Ce dimanche aurait pu être celui d'Alexis Deroubaix/Timon d'Aure. Le gris a déjà gagné sur la pelouse de l'hippodrome de Cabourg, temple du trot et du saut. D'autres épreuves ont grandement souri à Alexis. Timothée Anciaume et la jument du Haras des M Australia (3ème) ont frôlé l'exploit. C'était sans compter sur l'extrême détermination d'Eugénie Angot/Turquoise d'Ivraie (2ème) et celle de Pauline/Vizir des Orcets qui viennent rappeler que ce dimanche était bien celui des femmes avec la Fête des Mères. Bravo mesdames! Le week-end prochain la revanche se joue sur les terres du Pôle International du Cheval (PIC) à Deauville.