Pénélope et Ratina victorieuses à Lanaken
lundi 17 avril 2017

Pénélope Leprévost - Ratina d'la Rousserie
La Tricolore empoche la victoire avec Ratina d'la Rousserie. © Photo Scoopdyga

La Tricolore est parvenue à accrocher ce lundi le Grand Prix du CSI3* de Lanaken. Avec sa bonne Ratina d'la Rousserie, elle devance au barrage le Hollandais Gert Jan Bruggink et Connelly 2. Karel Cox et Cor van de Wateringhoeve prennent la troisième place de l'épreuve.

58 couples étaient au départ, ce lundi après-midi, dans le Grand Prix du CSI3* de Lanaken. Parmi eux, quatre chances de victoires tricolores : Anne Sophie Hemeryck Godart, Emeric George, Jean Charles Grandmontagne et Pénélope Leprévost. Seule cette dernière, dans le camp français, parvient à se tirer des difficultés mises en place par le Belge Luc Musette. Ils n'ont par ailleurs été que six couples à boucler un parcours sans pénalité dans cette sélective épreuve. Outre les difficultés techniques de la piste Ratina Z (un signe annonciateur de ce succès?), les couples devaient bien gérer leur chrono : six s'y laissent prendre et sortent de piste avec un point de temps dépassé...Rageant ! Au barrage, trois prétendants à la victoire parviennent à signer un double sans faute : Pénélope, en 37,93, s'impose ainsi d'un peu moins d'une seconde sur le Hollandais Gert Jan Bruggink et son fils de Calvados Z, Connelly 2, 38,61. Karel Cox, pour la Belgique, complète le podium avec Cor Van de Wateringhoeve (Thunder van de Zuuthoeve). Une belle journée pour la Tricolore puisque quelques heures plus tôt, elle prenait la deuxième place de l'épreuve 150 à barrage avec Flora de Mariposa (For Pleasure).

"On se disait que Ratina n'était pas rapide..."

Geneviève Mégret, qui se trouvait ce lundi à Saint-Lô pour suivre les performances de ses autres chevaux, se réjouit évidemment de ces performances, et notamment de la victoire de la fille de Quaprice Bois Margot dans le Grand Prix. "On se disait au départ que Ratina n'allait pas être une jument très rapide, on s'aperçoit aujourd'hui qu'elle a toutes les capacités pour jouer le chrono, expliquait la propriétaire de la jument. Ce n'était pas une épreuve majeure pour la jument, mais au vu du peu de nombre de sans faute, je pense qu'elle devait être assez technique". Pénélope Leprévost était en préparation à Lanaken. Et restera encoe quelques semaines Outre-Quiévrain. "Cela va par la suite monter en puissance : nous serons à Anvers le week-end prochain et à Lummen, normalement avec Ratina, par la suite, précise Geneviève Mégret. Ces résultats sont en tout cas de bon augure en ce début de saison".

Résultats ici