Pieter Devos réveille la belle endormie
dimanche 04 février 2018

Pieter Devos et Espoir sur le dernier obstacle du barrage
Pieter Devos et Espoir sur le dernier obstacle du barrage © Gilles Perina

A l'issue d'un barrage supersonique, Pieter Devos, 18e du classement FEI, s'est imposé samedi soir dans une arène bordelaise surchauffée. Les Tricolores ne sont quant à eux pas à la fête.

Pieter Devos est comme chez lui dans la cité girondine! Après avoir gagné le Grand Prix Land Rover en 2017 avec Apart, le Belge a remporté le Grand Prix Coupe du monde avec Espoir. "Ici le public me motive", souriait-il (découvrez sa réaction ici). Et de la motivation, il en avait! 6e à s'élancer du barrage, le pilote n'a pas remis la main dans la longue ligne droite qui le menait au dernier vertical (voir photo), sous les encouragements d'un public bordelais survolté. "C'était risqué mais je voulais vraiment gagner", réagissait-il lors de la conférence de presse. Même le maestro allemand Marcus Ehning, en selle sur Cornado NRW, n'est pas parvenu à faire mieux, signant un chronomètre près de 2'' moins rapide. A souligner la belle performance del'Espagnol Manuel Fernandez Saro, 107e mondial, classé 3e avec Cannavaro 9 grâce à un double sans-faute.

Uliano Vezzani, l'autre gagnant de la soirée

Alors que le chef de piste Uliano Vezzani avait mal dosé son tour lors de l'édition 2017 (19 barragistes sur 39 partants), il s'est montré plus inspiré cette année. "J'espère que le parcours provoquera des difficultés sur tout son ensemble", anticipait-il, un peu crispé, lors de la reconnaissance. Mission réussie avec des fautes sur la totalité du tour notamment sur le triple (n°9) qui en a concentré 11. Et 1/4 des couples qualifiés pour le barrage! Difficile de faire mieux.

Où sont les Français?

Si Bosty a accroché une 7e place avec son olympique Sydney Une Prince, les autres têtes d'affiche tricolores ont eu moins de succès. Une barre pour Kevin Staut/Rêveur de Hurtebise-HDC, classé 11e, 8 points pour Simon Delestre/Teavanta II C Z et Pénélope Leprévost/Vagabond de la Pomme, et un surprenant 15 points pour le vainqueur de l'édition précédente avec Quatrin de la Roque-LM, Julien Epaillard. En piste avec Usual Suspect d'Auge, le Normand déroulait une partition parfaite lorsque son fils de Jarnac s'est soudainement arrêté avant le triple Déstabilisé, le duo a ensuite commis deux fautes. Déception également pour Cédric Angot/Saxo de la Cour (8 points), Olivier Robert/Quenelle du Py (20 points) mais aussi et surtout pour Aldrick Cheronnet. Classé 28e du classement Coupe du monde avant l'épreuve, l'Aquitain pouvait espérer une qualification pour la finale (11 au 15 avril) mais une petite faute de Tanael des Bonnes sur l'obstacle n°8 l'éloigne un peu plus de Bercy. Tout n'est pas noir dans le clan français avec la très belle prestation d'Alexis Deroubaix et Timon d'Aure qui, pour leur première participation en Grand Prix Coupe du monde, ont déroulé un parcours fluide et ordonné, pénalisé d'une petite faute seulement.

La compétition reprend demain avec en point d'orgue le Grand Prix. Coup d'envoi à 14h. 

Résultats complets