Première réussie pour Peuplingues
dimanche 22 avril 2018

CSO Peuplingues
Quelque 220 cavaliers se sont succédé dimanche, sur la nouvelle carrière des écuries de Peuplingues. © Photo MyZoom.fr

Dimanche 15 avril, les ecuries de Peuplingues, dirigées par la famille Boutroy, inauguraient leur nouvelle carrière avec une compétition réservée aux cavaliers poney, club et amateurs. Le site, situé sur la Côte d'Opale, s'agrandit, se modernise et a vu arriver Iphigénie Deray, cavalière professionnelle, au sein de sa structure.

Pour être prêt dans les temps, ce fut un marathon. Pourtant, le jour J, les quelque 220 cavaliers venus concourir près de Calais (62), sur la Côte d'Opale, ont pu s’élancer sur leur parcours dans les meilleures conditions. “Le premier couple à entrer en piste ce matin a véritablement inauguré la nouvelle carrière, souriait Antoine Boutroy, dirigeant du centre équestre. Nous n’y avons pas travaillé auparavant. Pour cette première compétition, on s’attendait à recevoir entre 180 et 200 partants. Nous sommes donc agréablement surpris.” Avec un espace de 90x60, les écuries de Peuplingues, qui prennent de l’envergure à vue d’œil, se dotent d’un sacré équipement, qui laisse présager de belles compétitions à venir. “En mai, nous accueillons les finales départementales de dressage et de saut catégorie club, poursuit Antoine. 300 cavaliers environ seront présents le 27. C’est un bel événement, qui nous donne aussi de la visibilité.” En septembre, Peuplingues aimerait organiser un concours national dédié aux amateurs. “Il n’est pas encore au programme et nous avons contacté le CRE dans l’espoir de pouvoir l’organiser. Les choses semblent être en bonne voie.

Des aménagements et un enseignement supplémentaire

Les écuries de Peuplingues disposent ainsi de trois carrières, d’un grand manège, de paddocks et de multiples rangées de boxes pour satisfaire les propriétaires. Le tout non loin de la plage. “Nous aimerions également aménager un parcours de cross”, poursuit Antoine Boutroy. Le site, par la suite, aimerait accueillir plusieurs compétitions annuelles et ainsi pallier un manque de concours club, amateurs et pro sur cette partie de la côte d'Opale : en effet, entre le centre de l'Afgand, situé près de Dunkerque (59), et Hardelot (62), situé à plus d'une heure au sud, peu de structures, hormis Polincove (62), un peu plus à l'intérieur des terres, organisent des compétitions.

Assez récemment, la cousine d'Antoine Boutroy, Iphigénie Deray, cavalière professionnelle, a rejoint la structure. “Pour les élèves qui ont un bon niveau et qui veulent évoluer en compétition, Iphigénie est un réel atout, pointe le gérant. Elle propose un enseignement supplémentaire, personnalisé et répond ainsi à une demande de la part de certains clients. Et notre collaboration se passe à merveille!

Rendez-vous donc le 27 mai prochain pour les finales départementales club.