Romain Potin : “atteindre le haut niveau et y rester”
lundi 16 avril 2018

Romain Potin et Impressario
Rimain Potin et Impresario VD Heffinck © Sylvia Flahaut

Après avoir gagné le GP3* de Lanaken il y a une semaine, puis celui du CSI2* de Cambrai Sancourt (59) ce week-end, Romain Potin, installé à Genech (59), apparaît plus en forme que jamais. Le champion de France Pro Elite en titre se confie sur la bonne composition de son piquet de chevaux et ses objectifs de la saison.

L'Eperon : Vous avez gagné à Lanaken avec Impressario et ce week-end avec Vibrato d’Enocq. Vous pouvez compter sur Tzigano, mais également sur des plus jeunes, comme Di Caprio, qui vous a été confié récemment. Pouvez-vous nous parler de votre piquet?

Romain Potin : Impressario a 10 ans et il est actuellement au top. Je pense que j’ai quelques belles années avec lui et il faut que j’en profite… Il y avait des détails techniques sur lesquels travailler et je crois que nous avons bien avancé tous les deux. Vibrato a 9 ans, il a couru à Lanaken ses premières épreuves 145 et 150. Et gagne à Cambrai. C’est un bon cheval à construire, à mettre en avant et qui permet de bien seconder Impresario et Tzigano. Ce dernier a été castré, c’est un choix pour qu’il soit plus régulier. Et puis j’ai un excellent 7 ans, Dicaprio (Diarado). Je crois beaucoup en lui. Pour moi, c’est un cheval qui a vraiment toutes les qualités pour aller faire du 5* à terme!

Vous avez également quelques jeunes?

Oui, j’ai également Bug du Frigouye, 7 ans, qui montre aussi de belles qualités et qui commence sur 135. Et puis, on ne peut jamais trop prévoir, mais j’ai aussi une excellente jument de 5 ans, Une Folie de l’Oz. Je pense que ce sera vraiment un cheval d’avenir. J’ai un bon lot de jeunes, et avec Dicaprio, Bug et Une Folie, j’ai une certaine visibilité à 2, 3 ans. J’essaie en tout cas de construire un piquet dans ce sens.

Quel est votre programme et vos objectifs cette saison?

Après 15 jours de pause, Impressario fera les 3* de Maubeuge (59) et du Touquet (62). Et puis, mon but cette saison, c’est de participer au 5* de La Baule. C’est évidemment le concours français de référence, celui que tout cavalier français rêve de faire… Aujourd’hui, tous les voyants sont au vert pour y participer. J’aimerais y faire les 150, 155, pas forcément le Grand Prix. Ce serait déjà très bien ! Ensuite, je suis pré selectionné pour les Jeux Méditerranéens. Si je suis dans les quatre couples sélectionnés, je construirai ma saison en fonction de cela : j’y participerai avec Impressario et de ce fait, je courrai les championnats de France Pro 1 avec Vibrato. Si je ne vais pas aux jeux, je mettrai Impressario dans les Pro Elite.

Vos objectifs à plus long terme?

Me hisser à haut niveau et surtout y rester! Y parvenir, c’est déjà compliqué, mais le plus dur, c’est vraiment d’y être performant sur la durée. Pour cela, je peux compter sur Juliette, ma compagne, qui m’aide vraiment au quotidien et qui travaille mes chevaux sur le plat. Je travaille également depuis 5 ans avec Nicolas Delmotte. J’ai de bons chevaux, il faut maintenant que je parvienne à bien utiliser leur potentiel.