Samorin : le Brésil gagne, la France 6e
vendredi 01 septembre 2017

Podium Samorin
Les Brésiliens ont remporté la Coupe des nations de Samorin © Coll. Auriane Guiot

Il a fallu attendre le barrage pour connaître le vainqueur de la Coupe des Nations disputée sur le grandiose complexe X-Bionic Sphere à Samorin ce vendredi après-midi. Marlon Modolo Zanotelli donne la victoire au Brésil devant l’Allemagne. La France termine a une décevante 6e place.

Onze équipes s’alignaient au départ de la Coupe des Nations Slovaque à Samorin. Le site aux dimensions pharaoniques, trois carrières de compétition en simultanée, des aires de détente à n’en plus finir, qui a déjà vu se dérouler de nombreuses échéances en endurance et le championnat des Jeunes de saut d'obstacles cet été, sera le théâtre des JEM 2022. D’ici là, les équipes de France de saut auront certainement retrouvées la voie du succès, mais l’été 2017 aura été bien maussade pour Thierry Pomel qui n’a pas eu plus de réussite sur ce terrain en ce 1er septembre qu’il y a quelques semaines avec son équipe Jeunes.

Tout avait pourtant bien commencé le jeudi pour les Français, tous aux prix dans différentes épreuves, avec même une Marseillaise pour Benoit Cernin et Ultra Blue de Jaurand. Et avec un sans-faute en ouverture pour Max Thirouin, qui signe son retour sous la veste bleue associé à Utopie Villelongue, dix sept ans après sa dernière Coupe des Nations, justement en Slovaquie, l’affaire semblait de nouveau bien partie aujourd'hui. Mais une glissade de Tzigano Massuere au paddock remettait tout en question. Malgré un bon début de parcours, Romain Potin n’arrivait pas à remettre son délicat étalon dans la sérénité et était éliminé sur le n°5 ! Le sans-faute de Robin Muhr, expérimenté sur les circuit Jeunes mais disputant sa première Coupe Seniors avec Unforgettable Damvil remettait du baume au cœur des français, mais avec deux fautes de Benoit Cernin-Tea Star D’Oyale, la France virait au 7e rang en fin de première manche.

Le second round permettra à Romain Potin de retrouver la vaillance de Tzigano, pénalisé juste d’une faute sur l’oxer où il avait été éliminé, mais pas de marcher vars le podium. Chacun des équipiers français sortait avec une faute ! Si les leaders canadiens s’effondraient le Brésil tenait bon tandis que l’Allemagne alignait les sans-faute. Jörne Sprehe, qui avait pu épargner un parcours à Stakki ‘s Jumper, était désignée par son chef d’équipe pour départager les deux pays. Une faute du joli bai laissait le champ libre au Brésilien Marlon Modolo Zanotelli pour la victoire de son équipe ! L’Italie prend la 3e place grâce notamment à un double sans-faute de Luigi Polesello associé au SF de l’élevage Brohier, Panama Tame.

Résultats complets ICI