Saut Hermès : Edwina rayonne sous la verrière !

dimanche 19 mars 2017 - Île-de-France

  • imprimer

Drôle de scénario que celui de ce Grand Prix du Saut Hermès 2017 ! Seuls trois cavaliers ont accédé au barrage et ont ainsi déterminé leur place sur le podium. La victoire est finalement revenue à Edwina Tops-Alexander, devant Pénélope Leprévost et Bertram Allen.

Edwina Tops Alexander California Hermès 2017 largeL

Scoopdyga

Edwina Tops-Alexander et Califormia

En sortie de piste, les remarques allaient bon train sur le parcours concocté par Frank Rothenberger pour ce Grand Prix du Saut Hermès. Trop difficile, anti-cheval, voire même dangereux sont autant de commentaires que cavaliers et propriétaires ont pu échanger. Et pour cause, outre le fait que seuls trois couples ont trouvé la clé du sans-faute, il faut surtout noter que 13 des 47 participants ont préféré abandonner (dont de nombreux Français à l'instar de Philippe Rozier/Rahotep de Toscane, Patrice Delaveau/Lacrimoso, Olivier Robert/Tempo de Paban et Nicolas Deseuzes/Quilane de Lezeaux). Le triple a fait beaucoup de dégâts, ainsi que la dernière ligne double-oxer, dont la distance a posé bien des questions aux pilotes. Alors, les difficultés étaient-elles effectivement mal dosées ? "Si je devais refaire le parcours, je ne changerais rien, à part la distance dans la dernière ligne et la configuration du triple", assure Frank Rothenberger. "Les cavaliers qui viennent ici sont des cavaliers de haut-niveau. Ils s'attendent à des tours difficiles. Il y a certes eu trop d'abandons, mais avec un parcours plus facile, il y aurait eu 14, 15, 16 barragistes... Ca aurait été beaucoup trop !". Michel Robert, conseiller technique, reconnaissait lui que le chef de piste avait peut-être fait une erreur, mais disait aussi : "Qui n'en a jamais fait ?". Le métier de chef de piste n'est pas tâche aisée tous les jours, et l'organisation a rappelé que le reste des parcours proposés tout le week-end par l'Allemand se sont déroulés sans incident. 

Trois cavaliers ont finalement tiré leur épingle du jeu sur cet enchaînement épineux. Parti en n°11, Bertram Allen, qui avait sellé sa fidèle Molly Malone, a été le premier à trouver la solution et a largement été applaudi par les spectateurs, nombreux cet après-midi sous la verrière du Grand Palais. Il a ensuite fallu attendre l'entrée en piste de Pénélope Leprévost, dossard n°41, et Vagabond de la Pomme, pour entendre à nouveau la musique qui accompagne les sans-faute retentir. Certains s'étaient même laisser aller à penser que Bertram gagnerait sans barrage. Mais le suspens a été à son comble jusqu'au bout, puisqu'Edwina Tops-Alexander, dernière à s'élancer sur California s'est également invitée au barrage. 

Sur l'ultime parcours au chronomètre, Bertram Allen, premier à partir a pris tous les risques. A l'arrivée : un chronomètre d'enfer mais une barre, synonyme de 3e place. "Avec le recul, je me dis que j'aurais dû prendre plus mon temps et ne pas autant jouer le chronomètre", avouait le jeune irlandais, très déçu d'avoir vu la victoire lui échapper. "Mais tout est très bien venu sur le barrage et Molly a été super, c'est le principal". Pénélope Leprévost, elle, effectuait l'analyse inverse après la remises des prix : "J'ai vu que Bertram avait fait une barre alors j'ai joué le sans-faute. J'ai fait 6 foulées dans la dernière ligne, si j'en avais fait 5, j'aurais gagné...". Evidemment, la plus heureuse de toute ce soir était Edwina Tops Alexander, qui ajoute le Saut Hermès a son tableau de chasse. L'Australienne rayonnait littéralement après sa victoire, sourire aux lèvres et yeux rieurs. Elle qui n'aime d'habitude pas partir en dernière, avouait cependant qu'aujourd'hui, ça avait été un énorme avantage : "J'ai vu le nombre de fautes que le parcours initial causait... J'ai eu le temps d'analyser et de décider ce que j'allais faire. Ensuite sur le barrage, je ne pensais pas être assez vite. Je ne l'ai vu que quand j'ai regardé l'écran. J'étais la première surprise de cette victoire (rires)". Et pour cause, la première marche sur le podium s'est jouée à rien... ou plutôt à 8 centièmes de secondes. 

En dehors de Simon Delestre/Chadino (9e avec 4 points),le reste du clan français a subi ce difficile parcours qui faisait relativiser les scores lourds pour certains. Julien Gonin, qui fautait a deux reprises avec Soleil de Cornu se disait ravi de son cheval, qui s'était magnifiquement comporté face à la difficulté. Julien Epaillard/Quatrin de la Roque écopait de 12 points, tout comme Kevin Staut/Ayade de Septon HDC. Le Normand a d'ailleurs été un des premiers à interpeler le chef de piste sur ce parcours qu'il jugeait "anti-cheval". 

Les résultats ici

Myriam Rousselle, au Saut Hermès

previous video
next video
Theault
Spécialiste du transport pour chevaux depuis 1924
Laboratoires Audevard
Ce qui nous rassemble, la santé et la performance du cheval.
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 75 Simon Le Vot

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr