Scott Brash : "Je me sens bien préparé pour le Grand Prix"
samedi 22 juillet 2017

Scott Brash et Ursula XII
Scott Brash et Urusla XII tenteront tout pour s'imposer dans le Grand Prix demain © Scoopdyga

Vainqueur du Majeur de Calgary, le rêve d'une deuxième victoire dans le Rolex Grand Slam s'était envolé à Genève pour Scott Brash, alors que le Brésilien Pedro Veniss s'emparait de la victoire. Cela n'enlève rien à la motivation du Britannique, qui compte bien tout faire pour s'imposer dans le Grand Prix d'Aix-la-Chapelle demain, et pourquoi pas, rafler le bonus promis en cas de deux victoires sur le circuit dans le même cycle.

Aucun autre cavalier ne rencontre un tel succès dans le Rolex Grand Slam. Scott Brash est déjà entré dans l'histoire en devenant le premier cavalier à remporter ce si difficile grand chelem en 2015, alors associé à Hello Sanctos. Mais ce n'est pas tout ! Loin de se démobiliser, le Britannique a attaqué le circuit 2016 avec autant d'envie et de détermination, en selle cette fois sur Ursula XII. Deuxième à Aix-la-Chapelle, vainqueur à Calgary, et finalement 3e à Genève en 2016, le couple prouvait qu'il était de loin le plus compétitif du Rolex Grand Slam. "Avoir remporté une fois le Rolex Grand Slam m'a donné encore plus faim et cela reste toujours un objectif ", martèle le cavalier de 31 ans. 

Et à Aix-la-Chapelle, le Britannique semble plus motivé que jamais, tant la compétition allemande est mythique. "Aix-la-Chapelle est l'une, si ce n'est la, plus belle compétition au monde. C'est le Grand prix qu'on retrouve dans les livres d'histoire et que tout le monde veut gagner. Je me souviens regarder les épreuves quand j'étais enfant. Les meilleurs cavaliers, les meilleurs chevaux, ils sont tous là. Les autres week-end, on retrouve quelques-uns des meilleurs couples, mais à Aix-la-Chapelle, vous avez les 40 meilleurs couples du monde qui s'affrontent dans la même épreuve", livre le cavalier, confiant malgré tout au vu de la forme de sa jument. "Avec Ursula, nous avons Aix en ligne de mire depuis longtemps, nous la préparons pour cette compétition depuis des mois. La jument est très affutée, et je pense qu'elle est en grande forme. Je me sens prêt et bien préparé". Mais malgré sa réussite sur le circuit, Scott Brash craint-il un cavalier en particulier dans le Grand Prix de demain ? "Je pense vraiment que les 40 cavaliers qui seront au départ seront des vainqueurs potentiels. On peut avoir peur de tout le monde, mais celui que je crains le plus finalement, c'est le chef de piste (rires). Frank Rothenberger nous fait nous poser beaucoup de questions parfois mais c'est un super chef de piste. C'est l'homme que l'on craint tous. En réalité, c'est lui que nous devrons battre demain pour gagner"

Outre le prestige d'une nouvelle victoire sur le mythique terrain du stade de la Soers, un second succès en Majeur dans le même cycle d'un Rolex Grand Slam permettrait à Scott Brash de rafler le bonus de 250 000€. Ce n'est pas le super-bonus d'un million promis en cas de trois victoires consécutives, mais cela reste toujours une coquette somme !