Shane Breen s'impose à Monaco
dimanche 01 juillet 2018

Shane Breen - Ipswich van de Wolfsakker
L'Irlandais remporte l'étape monégasque du circuit, avec un cheval de 10 ans, encore inexpérimenté à ce niveau d'épreuve. © ph.Stefano Grasso/LGCT

La 13ème édition du Longines Global Champions Tour de Monaco s'achevait samedi soir par le Grand Prix du Prince de Monaco. Une épreuve remportée brillamment par l'Irlandais Shane Breen, devant Alberto Zorzi et Denis Lynch.

Les 35 meilleurs couples au classement de l'épreuve Global Champions League, qui avait lieu en fin d’après midi, étaient attendus, avec un départ dans l'ordre inverse du classement. Un seul Français était qualifié pour ce Grand Prix, Julien Epaillard. Il avait choisi pour l'occasion Quedge Deenne et terminait 3ème de l'épreuve, derrière Felix Hassmann (GER) et Ben Maher (GBR). Aucun d'eux n'a réussi à boucler sans pénalité le parcours initial de ce Grand Prix, qui a donné du fil à retordre aux cavaliers, particulièrement la ligne le long des tribunes : double vertical oxer à 2 foulées en N°9, et en 10 un oxer qui arrivait 4 foulées plus loin et tombait régulièrement ! 

Jérôme Guery (BEL) parti en 8, bouclait le premier sans faute, suivi par Harrie Smolders (NED) Pius Schwizer (SUI), Denis Lynch (IRL) Alberto Zorzi (ITA), vainqueur de l'édition 2017, et Shane Breen (IRL), à la suite duquel aucun des 12 meilleurs de la GCL ne parvenait à déjouer les pièges de Frank Rothenberger. Après les trois premiers passages fautifs de ses concurrents, Denis Lynch jouait la prudence, et prenait la tête en réalisant le premier barrage sans faute. L'Italien tenant du titre n'avait plus le choix et, soutenu par un public enflammé, il prenait la tête en améliorant le chrono de près de 5 secondes. Mais c'était sans compter sur Shane Breen qui réussissait sur Ipswich van de Wolfsakker, un cheval BWP de 10 ans par Carembar de Muze, à enlever encore 16 petits centièmes sur le temps de référence. Assez pour remporter ce Grand Prix et les 99 000 € qui vont avec ! 16 centièmes de seconde qui coûtent à Alberto Zorzi la bagatelle de 39 000 € puisque le 2ème du Grand Prix ne reçoit que 60 000 € (45 000 pour Denis Lynch) !

L'Italien était cependant heureux de sa performance : « le cheval sautait vraiment très bien, j'ai un peu tenu sur le dernier oxer et c'est là que j'ai perdu un peu de temps ». Denis Lynch prend la 3e place, devant Harrie Smolders, 4ème, avec le meilleur chrono de ce barrage, plus d'une seconde plus rapide, mais avec une faute. Il est suivi de Jérôme Guery et Pius Schwizer.

Le vainqueur semblait presque surpris, mais vraiment heureux. « C’est un grand honneur d’être ici, Ipswich manque encore un peu d’expérience à ce niveau, nous faisons la dernière barre à Miami, pareil à St Tropez, mais aujourd’hui il a été fantastique ! Il était étonnamment calme, lui qui peut être assez anxieux. J’étais d’ailleurs un peu nerveux avec le match de football rediffusé à côté et les cris des supporters, mais il est resté très concentré et a effectué trois supers tours avec la GCL. J’ai regardé le parcours d’Alberto et je savais que si je prenais exactement le même tracé, mon cheval était naturellement plus rapide. J’ai fait 9 foulées entre le 1 et le 2, ce qui aurait pu me coûter cher, par contre j'ai monté la dernière ligne comme un cross mais c’est passé et quand j’ai franchi la ligne d’arrivée et que j’ai vu que j'étais en tête, j’ai été surpris mais tellement heureux ! »

Le Grand Prix 2* pour Maelle Martin

Pas de cavalière au classement du Grand Prix du 5*, pas de garçon dans le top du 2*. Un parcours particulièrement difficile avec, à la clé, seulement deux parcours sans faute. En conservant son score vierge, la Tricolore Maelle Martin remportait ce Grand Prix sur Tempo du Plix après avoir gagné la 130 la veille sur Utha du Priel. Julia Lynch (AUS) ne terminait pas son barrage et prenait la 2ème place. Georgina Bloomberg (USA) complétait le podium avec le plus rapide des parcours à 4 points. A la suite, Caroline Poels Devos (NED) se classait 4e, suivie à la 5ème place de la jeune cavalière azuréenne, Ramatou Ouedrago, sur Consul DI Vie Z, 5ème également la veille dans la grosse épreuve du 2*et 6ème de la 130 sur Ti'punch de la Roque.

Résultats ici