Sport et cadre idyllique : c'est parti pour Miami !

mercredi 12 avril 2017

  • imprimer

Loin des cadres de concours habituels, c'est sur la magnifique plage de Miami que les meilleurs chevaux et cavaliers du monde vont en découdre pour cette deuxième étape du Global Champions Tour. Après Mexico, où les concurrents ont pu expérimenter en pratique le nouveau règlement, certains vont peut-être changer de tactique pour les Grands Prix...

GCT Miami 2017 largeL

Stefano Grasso/LGCT

Chevaux et cavaliers ont déjà pu profiter du cadre et de la vue incroyables lors de la warm-up

Cette édition 2017 du Global Champions Tour est marquée par des changements règlementaires notoires. Avec l'acceptation de la Global Champions League par la Fédération équestre internationale, la qualification pour le Grand Prix se court désormais sur une seule épreuve, la deuxième manche de la compétition par équipes, quelques heures avant l'épreuve phare individuelle, le samedi après-midi. Si sur le papier, cela peut paraître une évolution de taille, l'étape de Mexico a montré qu'en réalité, le format ressemble de près à celui du Grand Prix en deux manches avec barrage en place les années précédentes. En effet la vraie évolution est qu'il est possible de changer de monture entre la qualificative (qui compte aussi de finale pour la League) et le Grand Prix en lui-même, mais les six chevaux au barrage en Amérique du Sud la semaine dernière avaient couru les deux épreuves dans l'après-midi. Ceux qui avaient pris un autre cheval pour le Grand Prix ont en effet eu du mal à aller chercher le sans-faute. Peut-être parce que les chevaux, n'ayant pas couru la qualificative quelques heures avant, n'étaient pas encore bien sur la hauteur et la difficulté, et n'avaient pas forcément pris leurs marques ? Des pistes de réflexion qui pourraient expliquer l'abandon du Français Roger-Yves Bost et l'élimination de Simon Delestre. L'argument selon lequel des cavaliers mieux équipés, avec plus de chevaux de tête, seraient avantagés sur ce nouveau format, semble ainsi un peu caduque. Une constatation à modérer ceci-dit, la piste de Mexico étant particulièrement difficile à monter de l'avis de tous. Affaire à suivre donc sur des pistes plus « normales » lors des prochaines étapes. Rappelons tout de même que cette nouvelle formule rend l'accès au Grand Prix difficile pour les cavaliers ne faisant pas partie d'une équipe, puisque seuls les 15 meilleurs mondiaux et quelques invités ont le droit de courir la deuxième manche de la League à titre individuel. Le fait que les compteurs soient remis à zéro au départ du GP permettra également très certainement quelques retournements de situation...

Les 5 meilleurs mondiaux sur la plage

Et ce n'est pas encore cette semaine que le cadre sera habituel pour les concurrents du LGCT. C'est a Miami, tout au bord de la mer, que les concurrents ont rendez-vous. Seule étape américaine du circuit, elle permet de voir au départ les meilleurs mondiaux, McLain Ward (n°1) et Kent Farrinton (n°2), accompagnés evidemment d'une délégation américaine fournie pour ce concours « à domicile ». Le Top 5 mondial dans son intégralité sera de la partie avec la présence de Daniel Deusser, Christian Ahlmann et Eric Lamaze.

Le leader du classement provisoire, le jeune Suisse Martin Fuchs, qui s'imposait avec brio à Mexico aux rênes de Chaplin, aura à cœur de continuer sur sa lancée. Côté Tricolore, on retrouve les mêmes cavaliers que la semaine dernière à Mexico, à savoir Bosty, Simon Delestre et Kevin Staut. Les deux premiers n'avaient pas performer dans le Grand Prix, mais avaient très bien entamé la compétition par équipes. Le Lorrain signaient un sans-faute dans chaque manche avec Hermès Ryan, qui revient au plus haut-niveau en excellente forme, et son équipe des St-Tropez Pirates pointe à la deuxième place provisoire de la Global Champions League. Roger-Yves Bost écopait lui de 13 points puis d'une barre avec Qoud'Coeur de la Loge, permettant à son équipe des Shangai Swans de prendre la 8e place du provisoire sur 18 équipes. Kevin Staut, qui ne fait lui partie d'aucune équipe par conviction politique, n'avait pas réussi à se qualifier pour le Grand Prix, ne rentrant pas dans les 25 meilleurs de la qualificative (32e avec deux barres en selle sur Ayade de Septon). Espérons que l'air marin aidera les Tricolores à faire mieux que la semaine dernière dans l'épreuve phare individuelle !

Programme et résultats ici

Myriam Rousselle

Theault
Spécialiste du transport pour chevaux depuis 1924
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 96 - Fabien et Grégory Rulquin

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr