St Lô : un plateau relevé pour la première du Grand Indoor
mercredi 03 octobre 2018

Illustr Grand Indoor St Lo 2018
Illustr Grand Indoor St Lo 2018

Les dix étapes du Grand national de saut d'obstacles sont désormais courues, et cavaliers et écuries ont maintenant les yeux tournés sur le Grand Indoor, homologue du circuit fédéral mais qui se courra uniquement en intérieur et dont le top départ sera donné ce week-end à St Lô.

Si la météo a été clémente sur l'Hexagone tout au long du mois de septembre, la baisse des températures survenue ces derniers jours et les pluies éparses qui l'accompagnent marquent bel et bien la fin de la saison extérieure, mais pas celle des circuits fédéraux de saut d'obstacles. Organisé uniquement en extérieur durant les dix dernières années, le Grand National se développe et passe lui aussi à l'heure d'hiver grâce au Grand Indoor. Apprécié des cavaliers pour la possibilité qui leur est offerte d'engager plusieurs chevaux dans le Grand Prix à 1,50m dominical, dont le niveau technique avoisine celui des épreuves internationales 3*, le circuit se renforce de six étapes en intérieur. 

L'équipe du pôle hippique de St Lô, mené par Jean-Claude Heurtaux, s'apprête à accueillir la toute première étape de ce circuit indoor qui se poursuivra ensuite à Mâcon, Lyon, Le Mans, Paris et Deauville. Pour cette grande première, quelques uns des meilleurs cavaliers ont répondu à l'appel  à commencer par Jérôme Hurel (écurie Or Vet – Ar Tropig) avec Ohm de Ponthual, Viamdos d'Avril et Urano de Cour au Bois, Marc Dilasser et Edward Levy (écurie Lencare – JL Horses Concept) avec respectivement Cliffton*Belesbat, Indigo Blue Biolley et Drag du Buisson Z. Deux écuries très en forme toute la saison extérieure et qui espèrent en faire autant sur ce nouveau circuit. D'autres cavaliers efficaces récemment comptent bien commencer de belle manière la saison hivernale à l'instar de Felicie Bertrand, qui vient de remporter le CSI 3* de Canteleu ou encore Laurent Goffinet, vainqueur du 3* du Normandie Horse Show. 

Le chef de piste Jean-Paul Lepetit aura la tâche d'imaginer les difficultés proposées aux concurrents durant les trois jours de compétition qui se concluront sur le Grand Prix dimanche après-midi. Programme et résultats à suivre ICI