Steve Guerdat : "pourquoi vouloir changer une formule qui marche ?"
mardi 11 avril 2017

Steve Guerdat avait pris la peine de venir entre deux avions au Forum des Sports, pour parler des Coupes des Nations. Avec son bon sens habituel, son franc parler, mais aussi son humour, il a dit quelques bonnes vérités. « Pourquoi là encore vouloir à tout prix changer une formule qui marche, qui plait à l’immense majorité des cavaliers et des fans? On entend qu’une Coupe, c’est trop long, mais je ne le pense pas. Un match de football dure 90 minutes et on s’ennuie pendant près de 89 minutes! Et dans un GP de Formule 1, c’est bien 5 ou 10 minutes. Deux manches, c’est justement ce qui rend une Coupe des Nations si spéciale et passionnante, avec des rebondissements ».
Le champion olympique de Londres, qui a été applaudi plusieurs fois par bon nombre des 330 délégués et participants, a proposé que « la Coupe ait lieu le dimanche ou le samedi soir, devant des tribunes pleines, et non le vendredi ». Il a aussi dit que pour lui, "c’était toujours un immense honneur de monter une Coupe pour son pays, c’est quelque chose d’incomparable ». Un vibrant soutien pour les Coupes des Nations est aussi venu des jeunes cavaliers de l’Académie, qui ont dit combien cette voie-là pouvait leur ouvrir des portes. « Sans cela, on n’a pas d’avenir, car on n’a pas les moyens de s’offrir des places dans des circuits », a souligné Jack Dodd.