Steve Guerdat rachète le domaine de Paul Weier
samedi 07 janvier 2017

Steve Guerdat et Paul Weier
Steve Guerdat et Paul Weier.

Le champion olympique a acquis hier, vendredi, les installations de l’ex-grand champion Paul Weier, un magnifique domaine situé à Elgg, 40 km à l’est de Zurich. Nino des Buissonnets et ses compagnons d’écurie seront vraiment « chez Steve Guerdat »
 

Au Palexpo de Genève, le 11 décembre dernier, lors des « adieux » de Nino des Buissonnets, Steve Guerdat avait dit que son cheval en or aux JO de Londres aurait droit à « sa petite maison dans la prairie ». Et chacun d’imaginer une petite écurie construite à Herrliberg/ZH, à côté de celle qu’occupent ses douze chevaux de concours et de l’appartement que le double détenteur de la Coupe du monde de saut d’obstacles habite lui-même depuis dix ans. Or Steve Guerdat pensait sans doute déjà aux nouvelles installations qu’il rêvait d’acquérir, à Elgg/ZH. « C'est signé, indiquait hier le cavalier suisse. A partir du 2 février, je serai chez moi, c’est une belle étape et une vraie satisfaction que d’avoir ses propres installationsJ’ai été enchanté de pouvoir disposer d’infrastructures magnifiques à Herrliberg, grâce à Urs E. Schwarzenbach, depuis 2007, mais là je serai chez moi. Et toute mon équipe me suit ».

Transmission entre champions

A Elgg, Steve Guerdat succèdera à Paul Weier, le plus grand cavalier suisse des années ’60 et ’70, vainqueur des Grands Prix de Rome (1966) et d’Aix-la-Chapelle (1973), multi champion national en saut d’obstacles (six fois), complet (quatre) et dressage (deux). Là-bas, à mi-chemin entre Zurich (40 km) et le terrain du CSIO de St-Gall (40 km plus à l’est), l’officier de cavalerie Paul Weier avait patiemment agrandi les installations créées par ses parents en 1927. « Je m’en suis occupé de 1968 à 2008 avec mon épouse Monica (ex Bachmann). On a créé un manège en 1972, on a agrandi, organisé des finales de Coupe Suisse et quelques épreuves internationales, mais depuis neuf ans, je louais et ne trouvais pas les bonnes personnes. Je suis fier qu’un cavalier comme Steve apprécie et estime ce que l’on a bâti, heureux de lui transmettre les clés », explique Paul Weier 82 ans, toujours actif comme enseignant, chef de piste et steward aux quatre coins du monde.

 "Il y aura de la place pour des élèves"

En plus de ses douze à quinze chevaux de concours (actuels ou futurs), Steve Guerdat accueillera des gens désireux de s’entraîner avec plusieurs chevaux, « pour quelques jours, quelques semaines ou des mois, mais vraiment pour le sport ». Le Jurassien va réduire le nombre de boxes de près de moitié, de 70 à 40, « afin de les rendre plus spacieux ». Utilisera-t-il le grand manège pour y organiser des concours ? « Pas dans un premier temps, en tout cas. Plutôt pour des entraînements ! ». Et Steve de rajouter, enthousiaste : « Je suis impatient, j’ai trouvé un véritable paradis pour chevaux ».

Commentaires


ELODIE A | 09/01/2017 12:17
on aimerait des photos du site !