Triplé néerlandais à 's-Hertogenbosch !
dimanche 12 mars 2017

Leopold Van Asten et Zidane VDL Groep
Leopold Van Asten et Zidane VDL Groep s'imposent devant leur public. © Dirk Caremans - hippofoto.be

Devant leurs 7000 spectateurs en liesse, les Néerlandais ont trusté le podium du Grand Prix Rolex ce dimanche après-midi à 's-Hertogenbosch ! Leopold van Asten a eu le dernier mot sur Wout van der Schans et Marc Houtzager. Kevin Staut et Simon Delestre prennent, eux, les 5e et 7e places.

Pour le dénouement de ce CSI5*, Louis Konnickx avait monté la difficulté d'un sacré cran. Alors que 19 et 12 couples se qualifiaient pour les barrages des grosses épreuves du vendredi et du samedi, seuls 7 des 40 cavaliers en piste ont cette fois-ci bouclé un sans-faute. Un nombre parfait de barragistes, car ils sont au moins tous au prix, mais on peut toutefois regretter qu'il y ait eu trop de fautes sur les combinaisons. Le double d'oxers n°4 et surtout le triple n°11, composé d'un vertical sur bidet en faux appel, d'un autre vertical à 8,30 m puis d'un oxer en sortie à 10,8 m (une distance courte). Ce dernier a été un juge de paix trop sévère dans un parcours déjà éprouvant (14 obstacles et 17 efforts) : la moitié des concurrents y a laissé des plumes, dont Pénélope Leprévost et Vagabond de la Pomme qui ont mis à terre le A et le B. Roger-Yves Bost et Sydney Une Prince fautaient, eux, sur le n°1 et sur l'oxer n°10. Les deux autres Français,  Kevin Staut/Rêveur de Hurtebise-HDC et Simon Delestre/Chesall-Zimequest, parvenaient à résoudre toutes les difficultés. Ils n'ont, malheureusement, pas eu la même réussite au barrage. Le premier sortait avec 4 points. "Je suis arrivé un peu près sur cet oxer. J'ai voulu assurer ce virage, mais j'aurais mieux fait de retirer une foulée. J'aurais en plus encore gagné du temps, analysait le Normand. Mais j'ai eu un super sentiment sur les deux parcours." Simon faisait lui une faute sur l'oxer n°4a puis un refus sur le vertical suivant : "Il a calé dans le virage après sa faute qui l'a désordonné", confiait le Lorrain, déçu.

Leopold van Asten : "J'espère avoir la même réussite à Omaha"

Les Néerlandais, eux, savouraient leur triplé devant leur public euphorique. "C'était très difficile aujourd'hui, mais dès le paddock j'ai senti que mon cheval était au top, s'enthousiasme Leopold van Asten. Zidane-VDL Groep a sauté fantastique en piste et au barrage, je n'avais rien à perdre puisque nous étions seulement sept ! En début de saison, je n'avais pas de chance, mais je sentais à sa forme qu'il finirait par faire des sans-faute et j'ai su rester patient. Il était déjà 2e à Bordeaux et 3e à Göteborg... J'espère qu'on sera aussi compétitifs à Omaha !" Déjà 4e samedi soir, Wout-Jan van Der Schans et Capetown confirmaient également leur compétitivité. C'est d'ailleurs eux qui avaient signé le tout premier sans-faute alors qu'ils passaient en n°24. "Comme il avait déjà fait le barrage hier, je n'étais pas sûr qu'il soit encore assez frais, mais il a tout donner pour faire sans-faute. Je suis avant tout très fier de lui !, soulignait Wout-Jan. Même joie pour Marc Houtzager, 3e avec Calimero-Sterrehof's : "Comme je le sentais plus nerveux au barrage j'ai pris mon temps sur l'oxer orange et j'ai refait une foulée avant le dernier. Mais je suis ravi d'être sur ce podium !"