Tryon : ce sera sans Patrice et Aquila
mardi 26 juin 2018

Patrice Delaveau et Aquila HDC La Baule 2018
Patrice Delaveau et Aquila HDC © Scoopdyga

Le Haras des Coudrettes l'a annoncé aujourd'hui : Aquila HDC ne participera pas aux Jeux Equestres Mondiaux de Tryon. Blessé pendant le Grand Prix de Rotterdam vendredi, dont il prenait la 10e place, le cheval de Patrice Delaveau ne sera pas remis pour l'échéance américaine.

Coup dur pour Patrice Delaveau et l'entourage du cheval, mais aussi coup dur pour l'équipe de France : Aquila HDC ne représentera pas les couleurs tricolores à Tryon. Le Haras des Coudrettes, propriétaire du cheval, avait annoncé samedi, au lendemain de la 10e place du cheval et de Patrice Delaveau dans le Grand Prix de Rotterdam, qu'Aquila, blessé, ne prendrait pas le départ de la Coupe des nations le dimanche "par précaution". Une précision qui laissait penser à une blessure bénigne, bien qu'aucune information supplémentaire n'était donnée. Dans un communiqué de ce lundi, et diffusé sur les réseaux sociaux, le Haras des Coudrettes met fin à tout espoir : "Nous avons la tristesse de vous informer que la blessure d’Aquila*HDC nécessitera une période de repos qui ne lui permettra pas d’accompagner Patrice aux Jeux Equestres Mondiaux de Tryon cette année."

Tryon, ce sera donc sans Patrice et Aquila... Ce n'est pourtant pas faute d'avoir tenté de préserver le physique du cheval, magnifiquement bien reparti cette saison après une longue période de convalescence suite à une première blessure. Ecarté des terrains de concours en juillet 2017, après le CSI 5* de Dinard, Aquila avait repris le chemin des compétitions en janvier 2018. Après une remise en route progressive sur les CSI 2* de Nantes et 4* d'Amsterdam, le fils d'Ovidius avait vite retrouvé le plus haut niveau international avec brio. Les statistiques parlent d'elles-mêmes : depuis Hong-Kong en février, et jusqu'au CSIO de Rotterdam, Patrice et Aquila ont pris sept fois le départ d'un GP 5* et ont bouclé six fois une manche initiale vierge de toutes pénalités. Le cheval montait en puissance et la participation du couple aux JEM s'imposait presque comme une évidence. D'autant que depuis son retour, l'entourage du cheval prêtait une attention toute particulière à son physique. Alors que la France manquait sa Coupe des nations de La Baule, Patrice n'hésitait par exemple pas à nous confier que la bonne nouvelle du week-end, pour lui, était bien qu'Aquila avait tenu les trois jours sur herbe sans montrer le monde signe de faiblesse. 

"Nous prenons grand soin de lui pour lui permettre de revenir en forme." conclut le Haras des Coudrettes, sans pour autant donner plus de détails, ni sur la nature et la gravité de la blessure, ni sur le temps de convalescence qu'il sera nécessaire d'octroyer à Aquila.