Un Devos vainqueur à Crans-Montana
lundi 16 juillet 2018

© Jumping Crans-Montana

Au terme d’un barrage très disputé, c’est finalement le Belge Wouter Devos qui a su tirer son épingle du jeu dans le Grand Prix CSI 4* de Crans-Montana avec Tonik Hero. Il devance Nicolas Deseuzes, sur Quilane de Lezeaux, et Niklaus Rutschi, meilleur Suisse de ce Grand Prix avec Carassina.

Rolf Lüdi, le chef de piste du CSI 4* de Crans-Montana, avait une nouvelle fois bien calculé les difficultés du parcours. Si Romain Duguet, parti en numéro un, terminait un tour sans-faute, il était toutefois pénalisé de deux points de temps sur Calder. Dix concurrents plus tard, Pius Schwizer, aux rênes de About A Dream, faisait honneur à son statut de favori en signant le premier sans-faute dans le temps. Juste derrière le Soleurois, Niklaus Rutschi, sur Carassina, et Nicolas Deseuzes, avec sa fidèle Quilane de Lezeaux, assuraient au public un barrage qui s’annonçait d’ores et déjà très disputé. Seuls quatre cavaliers encore, sur les quarante au départ, parvenaient à déjouer les pièges du chef de piste. Parmi eux, le Belge Wouter Devos, associé à Tonik Hero, ainsi que la Suissesse Barbara Schnieper, tenante du titre de ce Grand Prix, en selle sur Cicero F. Chez les Français, Titouan Schumacher rejoint Nicolas Deseuzes avec Atome Z. Ça ne passe pas loin pour Pierre-Alain Mortier sur Just Do It R et Bruno Garez sur United Sunheup, qui écopent tous deux d'une faute. Le score est un peu plus lourd pour Geoffroy Lecomte-Lieveaux sur Thémis des Sarthes, Romain Dreyfus sur Ultima Quorrada (huit points) et Jean-Luc Mourier sur Souvienstoi Lariviera (neuf points) ainsi que pour Séverin Hilereau sur Islonzo van't Heike (douze points). Associé à Prime Time des Vagues, Alexandre Fontanelle a quant à lui préférer abandonner.

Barrage disputé

Si Pius Schwizer a manqué de chance sur le troisième obstacle du barrage, Niklaus Rutschi, parti en deuxième position, mettait la barre haute en alliant à la fois vitesse et précision. "Avant de m’élancer, je me suis dit que je ne devais pas trop faire le fou. Je sais qu’avec Carassina, si je pense à aller vite, c’est déjà fichu ! Elle est rapide naturellement, alors j’ai essayé d’assurer, surtout après avoir frôlé la même barre qu’avait fait tomber Pius avant moi", s'est-il exprimé à l’issue de ce l'épreuve. L’espoir d’une victoire helvétique aura été de courte durée. Nicolas Deseuzes, toujours très performant à Crans-Montana, prend ses virages courts et termine deux dixièmes devant le Lucernois. Mais c’était sans compter sur Wouter Devos. En selle sur son "meilleur ami", Tonik Hero, le Belge prenait tous les risques, serrait ses virages au maximum, et finissait par une grande galopade pour prendre le dernier oxer du barrage. Rapide, précis, efficace. Le frère du cavalier Pieter Devos s’impose ainsi avec la manière dans ce Grand Prix Longines 2018.