Un Saut Hermès australo-irlandais !
samedi 17 mars 2018

saut hermes 2018 Edwina Tops-Alexander/Lintea Tequila et Bertram Allen/Cristy Jr
Edwina Tops-Alexander/Lintea Tequila et Bertram Allen/Cristy Jr © scoopdyga.photo

Edwina Tops-Alexander/Lintea Tequila et Bertram Allen/Christy Jr ont reporté le Saut Hermès ce samedi après-midi devant Kevin Staut/Silver Deux de Virton-HDC et Malin Bryard-Johnsson/Cue Channa 42-H&M. Et c’est un couple 100 % français qui complète le podium : Margaux Bost/As de Pepignies et Cédric Angot/Talent des Moitiers.

Double sans-faute le plus rapide en première manche et donc derniers à s’élancer au second tour, Edwina Tops-Alexander/Lintea Tequila et Bertram Allen/Cristy Jr avaient le droit à une barre puisque leurs poursuivants, Kevin Staut/Silver Deux de Virton-HDC (0+0) et Malin Bryard-Johnsson/Cue Channa 42-H&M (4+1), affichaient un compteur de 5 points. Et heureusement, car l’Irlandais a mis une barre à terre avec son hongre. « Edwina m’a facilité la tâche car j’avais le droit à une faute. Nous avons eu un petit sursis à cause d’une mauvaise distance, mais Cristy a seulement neuf ans et il débute à ce niveau », souligne le discret Bertram avec une joie comme toujours contenue. Vainqueur du Grand Prix l’an passé, Edwina se réjouit aussi de ce nouveau succès sous la verrière du Grand Palais : « Lintea revient tout juste après un long break et celui de Bertram est jeune, donc on ne s’était mis aucune pression pour cette épreuve. Nous avons monté de manière très relaxe et nous sommes donc très heureux au final ! »

Kevin Staut : « Silver est content d’être là »

A un mois de la finale Coupe du monde à Bercy, Kevin Staut confirme, lui sa régularité avec Silver Deux de Virton-HDC, déjà 4e de la 150 hier. « Sans-faute hier, double sans-faute aujourd’hui, il va vraiment bien. J’avais prévu de sauter trois jours pour lui donner de la condition en vue de la finale. Silver est bien et facile techniquement. Il est content d’être là et la manière dont il saute est vraiment encourageante. » Avec Malin Baryard-Johnsson, il devance le seul couple 100 % français de cette épreuve : Margaux Bost/As de Pepignies, auteur d’un des quatre doubles sans-faute de cette épreuve, Cédric Angot/Talent des Moitiers (8+4).

Très en forme depuis le début du concours (3e et 7e hier), Alexandra Paillot/Tonio la Goutelle (0+4), était aussi une prétendante à la victoire puisqu’elle et son co-équipier, l’Autrichien Max Kühner/Cornet Kalua, repartaient avec un score vierge en seconde manche mais ce dernier est tombé en seconde manche, provoquant l’élimination de leur équipe. « Tonio n’avait pas sauté depuis le concours de Paris, il a eu trois mois de vacances, et ils s’en sont super bien occupés à la maison pour le garder en forme pendant que j’étais en Floride. Il a été incroyable hier comme aujourd’hui, sourit Alexandra. J’ai aussi eu un très bon sentiment hier avec Polias de Blondel, avec lequel je ferai le Grand Prix demain. »