Un beau projet pour la relève de saut suisse
vendredi 25 janvier 2019

La Juniore Salome Keller, ici lors du Championnat Suisse 2018 de la relève à Wädenswil, est parmi les cavalières et cavaliers qui vont pouvoir profiter du nouveau projet de promotion de la relève (Photo: ) © Katja Stuppia/FSSE

Les cavalières et les cavaliers suisses de la relève pourront profiter d’un généreux projet de promotion au cours des trois prochaines années: la Famille Straumann de Riehen (BS) soutient dès maintenant les cadres nationaux Poneys, Children et Juniors dans le cadre d’une « Swiss Youth Jumping Academy ».

«Avec ce projet, nous voulons démontrer, entre autres, l’importance d’une bonne base dans notre sport et le fait qu’un environnement professionnel est très important pour le succès à long terme», explique le chef de la discipline Saut de la Fédération Suisse des Sports Equestres, Stefan Kuhn. «Le généreux engagement de la famille Straumann est donc d’autant plus précieux. Nous sommes conscients de l’énorme investissement financier et le temps que la promotion d’un cavalier de la relève représente. Ce projet doit permettre de soutenir les parents et les sponsors dans leur engagement et de les motiver à investir dans la relève et dans des chevaux prometteurs».

Equitation, coaching mental, séminaire sur l'éthique... un programme complet !

Visiblement inspiré par le projet de Young Riders Academy, la Suisse met en place un vaste projet de promotion pour ses jeunes talents de saut d'obstacles, qui comprend la formation d'équitation avec des thèmes pratiques en dressage et saut, ainsi qu'une formation théorique. A ce titre, des entrainements avec des coach spécialisés ainsi que l'utilisation accrues des analyses video sont prévus. Le coaching mental aura aussi sa place dans cette formation.

Outre les aspect axés sur l'équitation pure et la performance, des séminaires dans les domaines formation des équipes, physiologie et théorie du mouvement ainsi que comportement du cheval, anti-dopage, éthique, protection des animaux et contacts avec les divers médias, en particulier avec les médias sociaux si prisés des jeunes. "Toutes ces mesures sont appelées à compléter de manière judicieuse le programme proposé jusqu’alors par la Fédération suisse des sports équestres", indique le communiqué de l'instance helvète, qui sensibilise déjà ses cavaliers sur tous ces sujets.