Une nouvelle finale et 35 millions pour le Global : encore une menace pour les Coupes des Nations ?

jeudi 02 novembre 2017

  • imprimer

De nouvelles étapes, une finale par équipe en mode play-off dotée de dix millions d’Euros et un total de 35 millions pour le double circuit du Global, voilà qui menace encore un peu plus les Coupes des Nations. Philippe Guerdat dit son scepticisme et il n’est pas le seul…

 largeL

www;scoopdyga.photo

Philippe Guerdat avec Bosty, Kevin Staut, Pénélope Leprevost et Cédric ANgot

Voilà qu’on nous annonce pour 2018 un Global Champions Tour avec 20 étapes (cinq de plus que cette année !), une Global League par équipe prolongée par une finale en mode play-off dotée de 10 millions d’euros ( !), dont 3 pour l’équipe gagnante, et un total de… 35 millions d’euros de prix en additionnant les deux circuits et cette nouvelle finale, prévue mi-décembre 2018 à Prague. N’en jetez plus !

Il est vrai qu’avec 18 ou 20 équipes à 2 millions (c’est le droit d’entrée pour aligner quatre ou cinq cavaliers), sans parler de tout le business qu’il y a autour (l’organisateur en chef Jan Tops est d’abord marchand de chevaux), il n’est pas besoin d’aller chercher quantité de sponsors pour faire tourner le Global. Faites le calcul, les cavaliers, sélectionnés en partie sur leurs moyens, apportent eux-mêmes la plus grosse part de la dotation.

 

Pas plus d’argent pour les CSIO ?

A côté de ça, les huit CSIO de la Division 1 européenne, qui proposeraient pour la plupart 400 0000 euros comme dotation totale de leur deux grosses épreuves, 250 000 pour la Coupe des Nations, désormais organisée de préférence le dimanche, en point d’orgue, et 150 000 pour leur Grand Prix, feront pâlots. Même la grande finale mondiale des Coupes des Nations FEI, avec ses 1 250 000 Euros, parait modeste, en comparaison.

L’annonce faite par la Fédération équestre internationale (FEI) et Longines lors des Européens de Göteborg de relancer le circuit des Coupes des Nations devait pourtant ouvrir une nouvelle ère. Or il n’y aura apparemment guère plus d’argent que par le passé, celui-ci sera redistribué différemment, en mettant l’accent sur la Coupe. Le problème reste entier. De surcroit, il y aura encore plus souvent une étape du Global face à un CSIO.

Philippe Guerdat bien sceptique

Face à l’expansion du Global Tour, acceptée par la FEI, les nouveautés proposées pour les Coupes des Nations semblent des mesurettes. « Je suis devenu sceptique et je ne vois pas ce qui va sauver les Coupes des Nations. Je me réjouis bien sûr de voir les Coupes se dérouler le dimanche, devant du public, mais sans "prize-money" digne de ce nom, on ne pourra pas attirer les meilleurs. On retire 50'000 euros au Grand Prix pour les mettre dans la Coupe et cela ne représente de tout manière que 1 600 euros supplémentaires par cavalier », précise Philippe Guerdat, l’entraîneur-chef d’équipe des Tricolores, en or à Rio.

Et le patron des Bleus d’ajouter : « On aura du mal à aligner les meilleurs. Les CSIO formeront de nouveaux couples pour le futur, mais les Coupes vont perdre du prestige au profit du Global, car l’argent domine tout. Et avec dix équipes, deux de plus que cette année, on ne pourra plus disputer que cinq étapes sur dix, ce qui incitera les cavaliers à aller au Global. Et avec 10 millions, leur nouvelle finale par équipe fera parler les médias dix ou vingt fois plus que les CSIO de Rome ou de Dublin, c’est injuste, mais c’est ainsi. Le fossé va se creuser encore davantage. »

Son homologue suisse Andy Kistler ne voit pas les choses très différemment, mais il espère continuer à convaincre les meilleurs, la plupart en tout cas, à privilégier les Coupes des Nations, les championnats. "Steve (Guerdat) est un tel exemple pour nous, une locomotive qui devrait encore emmener les autres à favoriser les grands objectifs sportifs. J’espère pouvoir compter sur les meilleurs dans les cinq CSIO de Division 1 que nous disputerons, ainsi que pour les Coupes des Nations d’Aix-la-Chapelle et de Calgary. »

Le chef de l’équipe de Suisse reste donc assez optimiste à court ou moyen terme, mais il s’inquiète pour l’évolution du sport et dit son amertume : « Je suis vraiment déçu que l’on ne prenne pas plus de mesures pour défendre les Coupes des Nations, que l’on n’investisse pas plus, pourquoi y a-t-il autant d’argent pour certains circuits et si peu pour les CSIO ? »

On aura aussi moins de CSIO puisque la Division 2 européenne a été rabotée. On parle même d’une seule qualificative ! Dans ce cas, la Fédération européenne (EEF) pourrait créer son propre circuit de qualification, avec des CSIO 3* et 4*. Mais avec quel sponsor ? La FEI conserverait bien sept Divisions à travers le monde, mais plusieurs se jouent sur une seule épreuve ou même aucune (on trouve d’autres critères de sélection) et on ne devrait plus avoir qu’une bonne douzaine d’étapes, contre vingt encore cette année. Tout cela laisse beaucoup d’espace aux autres circuits. Et enlèvera des possibilités à ceux qui ne peuvent pas s’acheter des places dans des concours élitistes.

Reste bien sûr à savoir si les cavaliers, détenteurs des droits techniques des rankings, accepteront que les épreuves de la Global Champions League, avec des équipes payantes, et cette nouvelle finale par équipe avec « Play off » (éliminations successives) prévue en décembre 2018 à l’O2 Arena de Prague comptent pour le classement mondial. Lors de l’Assemblée générale de leur Club, l’IJRC, en août à Göteborg, ils avaient voté à l’unanimité pour que les concours avec plus de 20% d’invitations (ou de pay-cards) soient exclus. Les prochaines semaines s’annoncent cruciales. Va-t-on favoriser un sport élitiste face au monde « ouvert » que représentent les Coupes des Nations, où les chefs d’équipe sélectionnent par le mérite, ou tenter d’atténuer certaines dérives ?

 

 

 Photo d'illustration

Alban Poudret

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 91 Philippe Mull et Alexis Goury

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr