Vœux 2017 - Harold Boisset : « Il faut encore que je m’affûte »
vendredi 20 janvier 2017

Harold Boisset et Quolita Z
Avec 4 points et un sans-faute, Harold Boisset et Quolita Z ont largement contribué à la troisième place de la France © Scoopdyga

Harold Boisset est une des révélations de l’année 2016. Le Montpelliérain a participé à ses premiers 5* et Coupes des nations avec son épatante petite Quolita Z. Ses vœux pour 2017 ? Continuer à progresser pour confirmer au plus haut niveau.

De retour de vacances sous le soleil de Cuba, Harold Boisset s’est d’abord confié sur son année 2016. « C’est l’année où tout s’est déclenché. Participer à des 5* et Coupes des nations faisait partie de mes objectifs, donc c’est un grand pas. ça c’était très bien passé au Paris-Eiffel (15e du Grand Prix avec Quolita Z, 1er et 4e des 145 avec T’Obetty du Domaine), un peu moins au CSIO de Gijon (8+4 dans la Coupe des nations et abandon dans le GP avec Quolita Z, 3e et 7e de 145 avec T’Obetty du Domaine), mais ça m’a encore plus donné envie d’y parvenir. Il faut encore que je m’affûte pour être plus performant. Comme Quolita est une petite jument, j’ai une marge d’erreur moins importante que certains donc il faut que je gagne en précision. »

Toujours salarié du centre équestre de Grammont, à Montpellier, qu’il n’a jamais quitté depuis ses premiers tours de manège, ce cavalier de vingt-neuf ans aborde la saison 2017 avec un enthousiasme palpable. « Je peux toujours compter sur Quolita et T’Obetty, qui a fait une très bonne fin de saison et qui devrait aussi commencer les gros Grands Prix. Et j’ai aussi deux juments de sept ans en qui je crois beaucoup pour l’avenir : Katinka vh Valenberghof (Corland) et Kitty S (Diarado). Cette dernière est un peu atypique car très haute sur pattes, mais elle a la même intelligence que Quolita sur les barres. Elle ne veut pas toucher.... Et comme elle est plus grande que Quolita, elle va sauter encore plus haut ! (rires) »

Harold Boisset va redémarrer ses chevaux à Oliva en février. « C’est ma tournée préférée. Elle est à seulement une journée de camion et tout est hyper fonctionnel. Je vais y participer trois semaines avec 16 chevaux : 11 pour moi et 5 pour mes élèves. J’établirai ensuite le meilleur programme possible en accord avec Philippe Guerdat. Mais j’aimerais évidemment refaire des Coupes des nations et des 5*. Je veux continuer à progresser et à prendre de l’expérience pour être plus régulier. »