Valentin Besnard se fait un nom
lundi 19 mars 2018

remise des prix auvers 2018
Remise de prix sous abris avec Valentin Besnard, 3ème en partant de la droite © Paul Dubos

En guise de grêlons, le jumping d'Auvers s'est offert la neige ce dimanche et un temps à ne pas mettre un cavalier dehors, à l'origine de nombreux forfaits. Mais les plus courageux ont été récompensés en premier lieu le jeune Valentin Besnard vainqueur à la fois du grand prix et de l'épreuve des 7 ans.

Plus de la moitié des engagés du grand prix (1,35m) n'ont pas pris le départ laissant à 22 courageux le soin d'en découdre sur un parcours marqué par un double de droits, délicat. Six d'entre eux ne faisaient aucune barre mais François Poppe et Tore de Longuenée encourait un point de temps pour la 6° place. Mathieu Billot avec son très performant Shiva d'Amaury faisait figure de favori mais rapide il écopait d'une barre le reléguant à la 4° place, juste devant François Grillard et Vintedge d'Aubrée. Amélie Lebrisselier-Spilmann prenait la tête avec un beau sans faute de Vérano d'la Rousserie, immédiatement devancée par Bertrand Pignolet et Upsala de Cartigny.

Dernier à partir, Valentin Besnard ne laissait pas passer sa chance et à l'issue d'un parcours tout en maîtrise, devançait Bertrand Pignolet de 13 centième en selle sur Utrillo du Roumois un des bons serviteurs de l'écurie Bruno Rocuet. Sarthois d'origine, Valentin Besnard, 26 ans, est en effet cavalier de l'écurie bretonne depuis un peu plus de 2 ans et marche sur les traces de ses brillants prédécesseurs Regis Bougennec, Guillaume Batillat ou Thomas Rousseau. On le voyait surtout en jeunes chevaux mais il suit le cursus de formation habituel de la maison Rocuet vers le haut niveau. Modeste, parfois trop selon Bruno, il reconnaissait "avoir bénéficié de circonstances favorables", ce qui ne l'avait pourtant pas empêché, quelques heures avant, de remporter l'épreuve des 7 ans avec le bon Best of Iscla (Diamant de Semilly) devant Romain Bourdoncle et Bob d'Olbiche ( ). Sa carrière est bien engagée, en effet, après avoir été un cavalier de haut niveau, Bruno Rocuet excelle dans le repérage et la formation d'excellents chevaux mais également d'excellents cavaliers. Ce n'est pas si fréquent pour mériter d'êtrerelevé.

La semaine prochaine "avec de bonnes conditions climatiques" dixit Alain Hinard, Auvers proposera un grand prix à 140 cm avant la fin de la trilogie le week'end suivant, avec en prime un voyage au Sénégal pour le meilleur cavalier sur les 3 grands prix.

Paul Dubos