Wathelet trouve son Eldorado à Paris
dimanche 04 décembre 2016

Gregory Wathelet et Eldorado van het Vijverhof
Gregory Wathelet et Eldorado van het Vijverhof © Scoopdyga

Le Grand Prix des Longines Masters de Paris a été riche en émotions ! Le parcours du chef de piste Uliano Vezzani a causé bien des fautes, mais 8 cavaliers ont accédé au barrage. Le plus rapide a finalement été Gregory Wathelet, en selle sur Eldorado van het Vijverhof. Bertram Allen est 2e avec Hector van d'Abdijhoeve, et Daniel Deusser manque le super-bonus de peu avec une 3e place.

Dès la reconnaissance, les cavaliers s'accordaient à dire que le parcours était non seulement gros, mais aussi sacrément technique. Et ils ne s'y étaient pas trompés. De nombreux couples habitués aux belles performances sont sortis de piste avec plusieurs barres à terre, quand ils n'ont pas abandonné. Pius Schwizer, qui subissait un refus de PSG Future sur le double, dernier obstacle du parcours, préférait ainsi arrêter, tout comme le multi-médaillé Jeroen Dubbeldam qui montait pourtant son partenaire des plus grosses échéances, SFN Zenith.

Les Français ont fait les frais de ce parcours compliqué, sortant de piste avec des scores inhabituellement lourds. Timothée Anciaume et Kiamon écopaient ainsi de 16 points après un refus sur le mur de palanques en fin de parcours et une barre; Philippe Rozier et son olympique Rahotep de Toscane fautaient à deux reprises; Julien Epaillard/Cristallo A LM accusait 12 points; Roger Yves Bost faisait deux barres avec Sydney une Prince; Pénélope Leprévost préférait elle abandonner avec Ratina d'la Rousserie, et Kevin Staut/Elky van het Indihof HDC mettait trois barres à terre. De quoi faire relativiser à Maelle Martin et Giovanni de la Pomme leur 4 points malheureux. L'homme fort de la soirée côté tricolore a été Simon Delestre, qui a trouvé la clé du sans-faute, comme 7 autres cavaliers ! Malheureusement, une mauvaise distance sur un oxer au barrage lui a valu un refus de Chesall Zimequest et il conclut en 7e position.

Le public a du attendre les derniers à passer sur le parcours au chronomètre pour connaître le podium ! Gregory Wathelet a pris de nombreux risques avec Eldorado van het Vijverhof, et il le fallait, puisqu'il s'impose avec seulement 22 centièmes d'avance sur Bertram Allen. Le Belge était évidemment ravi de sa victoire : " On court tous derrière des victoires pareilles. Mon cheval a été fantastique, il s'est battu et a tout donné. Le sport va de plus en plus vite aujourd'hui, nous n'avons plus le droit de louper un tournant si on veut l'emporter. Mais la chance était avec moi aujourd'hui.". Bertram, lui, n'était pas déçu de sa deuxième place avec Hector van d'Abdijhoeve. "Très honnêtement, je ne pense pas que j'aurai pu être plus rapide", affirme l'Irlandais. La troisième place revient à Daniel Deusser, vainqueur du Grand Prix des Longines Masters de Los Angeles, et qui courrait donc pour le super bonus d'un demi million d'euros en cas de doublé. Loin d'être déçu, le cavalier allemand est au contraire ravi de la performance de Equita van't Zorgvliet compte tenu de la difficulté du parcours. "Après la reconnaissance, je me suis dit qu'il fallait d'abord survivre et qu'on penserait aux résultats après", a-t-il déclaré sourire aux lèvres. "J'avais évidemment un peu de pression sur les épaules avec le super bonus en jeu, mais j'ai mis cet aspect de côté pour me concentrer sur mon cheval et mon équitation" a -t-il repris plus sérieusement avant d'ajouter "et je peux encore essayer de gagner à Hong-Kong ! ".

Et si les cavaliers tricolores n'ont pas réussi à briller ce soir, les spectateurs, eux, l'ont fait. Les trois cavaliers sur le podium sont unanimes : "Le public français est vraiment exceptionnel ! "