CRI 3* Le Pin: Les French Reiners prennent du galon
jeudi 10 juillet 2014

 Ausburg13- B. BOurgeois
Bastien Bourgeois/ AHR Lucky Whiz Dunit

Dernier round pour réaliser une qualification ou conforter les acquis, le CRI3* couru ce mercredi à Le Pin était déterminant. Romuald Poard remporte l’épreuve et l’ensemble des prestations françaises sont positives.

Ils étaient neuf couples français engagés dans l’épreuve dont trois qui tentaient encore leur chance pour une qualification. C’est le deal réalisé par Quentin Gallière, deuxième avec BH Most Wanted (216 hors run off) puis quatrième avec son second cheval ND Whiz N Starlight (214.5). Un retour gagnant pour ce cavalier qui souffrait ces derniers mois d’une importante gêne au niveau du genou. 

Pour les autres couples (en possession de résultats qualificatifs), "il s’agissait de progresser en grignotant de nouveaux points sur les figures les mieux appréhendées par leurs chevaux" précisait Guy Duponchel. Mission accomplie pour Grégory Legrand et BHB Mr Wimpys Royal (215 – 3e), Anne-Sophie Guerreiro et Chicken Sandwich et Cédric Guerreiro (214.5 – 4e ex) puis Bastien Bourgeois et ARH Lucky Whiz Dunit (213.5 – 7e). Moins chanceux, Franck Perret rate sa qualification avec Ghost Buster Chex, son second cheval à nouveau en piste après un arrêt nécessaire suite à une légère blessure. 

Romuald Poard et Peppys Ruf Sailor, simplement brillants 

Après le bon résultat obtenu à Givrins début juillet, le couple Bourguignon se devait de confirmer. C’est chose faite avec une victoire qui démontre bien qu'après un début timide sur les premiers CRI de la saison, la ténacité et le travail payent. « J’ai l’impression d’avoir enfoncé le clou. Je voulais shower ici pour confirmer notre progression. Je suis vraiment content et confiant aujourd’hui au regard du potentiel de Peppys Ruf Sailor » confirmait le cavalier. 

A ce stade, le groupe France compte plus de couples que nécessaire en vue de la sélection des JEM. Ces derniers sont en parfaite corrélation avec les exigences du staff de la DTN. Guy Duponchel va devoir trancher contrairement aux autres années, un constat intéressant et positif en matière de progression du haut niveau. En effet, lors des précédentes échéances, la constitution d’une équipe (sans pouvoir compter sur un éventuel remplaçant) s’avérait souvent problématique car liée à un effectif de cavaliers qualifiables extrêmement limité. Le sélectionneur précise qu’une longue liste sera diffusée au plus tard le 22 juillet prochain et ensuite la liste définitive apparaîtra pour le 14 Août.