CRI3* Givrins : Charlène Aubreton à nouveau troisième
mardi 03 juillet 2018

Charlène Aubreton
Charlène Aubreton © DR

La jeune Française atteint un meilleur score lors du second run de ce CRI programmé en amont des épreuves NRHA dans l’un des temples du Reining Européen, dirigé par la famille Schumacher.

L’épreuve de ce mardi comptait peu d’engagés en catégorie senior et une seule prétendante parmi les jeunes cavaliers. Au classement de l’épreuve, Charlene Aubreton et A Reminic Star (QH, 9 ans par Lenas Starfish) monte  sur la 3e marche du podium, toujours devancée par la cavalière Allemande Gina Maria Schumacher et Gotta Nifty Gun (145 ½ ) à égalité de point avec le Belge Dries Verschueren et Smart N Sparkin. Au niveau de la notation, Charlene, championne de France Pro en titre élève son score d’un point par rapport au jour précédent (143 ½). Ce dernier n’atteint pourtant pas les minima fixés par la DTN dans le cadre d’une éventuelle qualification aux Jeux Equestres Mondiaux de Tryon.  

Rien n’est encore joué en vue du déplacement à Tryon  

 Comme le précisait le sélectionneur Guy Duponchel voici quelques jours, il faut attendre les Masters au Pin du 19 au 22 juillet afin d’envisager une sélection définitive côté Hexagone. Pour les Reiners installés aux Etats–Unis, les marques réalisés en épreuves au cours de la saison sont probants à savoir des chevaux qui atteignent la moyenne de 73 et au-delà. Les cavaliers ont fait perdurer le travail sur quelques concours afin de conserver les chevaux au meilleur de la forme alors que l’enthousiasme de représenter la bannière nationale tient d’ores et déjà à cœur de ces protagonistes. Guy Duponchel explique combien les jugements des CRI prennent de la hauteur actuellement. « Des prémices sont apparues lors des Jeux Mondiaux de Jerez et se précisent de plus en plus. Trop de contact ou une main levée de manière sèche par exemple sont devenus préjudiciables sous peine de pénalités. La discrétion est de mise avec un cheval entre les rênes et qui ne présente aucune résistance. Enfin il faut mettre de la vitesse ». Tout un travail qui se met en place et qui devrait porter ses fruits.(Photos d'archive)