Lyon: Ann Fonck Poels bien partie pour le titre de championne du monde

samedi 01 novembre 2014

  • imprimer

Devant des tribunes pleines et dans une folle ambiance, le NHRA grand prix open de Lyon, une des épreuves les plus dotées en Europe, regroupait tous les meilleurs cavaliers européens. Et la Belge Ann Fonck Poels l’a emporté, s’assurant de décrocher le titre mondial en fin d’année.

 Ann Fonck-Poels largeL

Gilles Perina

Ann Fonck-Poels

Contrairement aux Jeux Equestres Mondiaux qui sont sous l’égide de la FEI, ici le grand prix open est une compétition HRHA (National Reining Horse Association). Et il fait partie d’un circuit mondial, qui comporte différentes compétitions en Europe et en Amérique du Nord. A la fin de l’année, le couple cavalier / cheval qui a remporté le plus de gains devient champion du monde. Et comme Lyon promet une belle dotation, les meilleurs viennent maintenant tous les ans s’affronter. 

Cette année, le pattern 9 était celui qu’il fallait réaliser, avec une entrée au galop et un « sliding stop » en bout de ligne, qui bien sûr, enthousiasme le public d’entrée. Suivent les spins (pirouettes rapides), les cercles, avec variations de diamètre, de vitesse, et changements de pied, et enfin les de nouveau les stops et les roll back, demi tour sur les hanches avec départ au galop immédiat. Et sur ces mouvements, le seul nord américain présent, le canadien Cody Sapergia, qui vit en Autriche, a bien failli s’imposer face à tous les meilleurs Européens. Mais il termine deuxième avec ses montures, noté à 223,5,  car c’était sans compter sur la médaillée d’argent par équipe des derniers Jeux Equestres Mondiaux, Ann Fonck Poels, qui avec Ebony Spook, score à 225. En tête du classement par les gains cette année à ce niveau, elle accentue donc son avance et on  ne voit pas comment le titre pourrait lui échapper cette année. Elle succèdera alors à sa compatriote, Cira Baeck, 5ème aujourd’hui, ex æquo avec un autre Belge, Bernard Fonck (le mari de la gagnante !).  Lyon est donc une histoire de famille, mais surtout une belle histoire belge ! 

Et les Français ? 

Désillusion chez les tricolores quand Fabien Boiron entendait son score, « zéro », à cause d’un tour de trop dans son premier spin. Pourtant avec son 5 ans Jac Whiz, il pouvait prétendre à entrer dans le top 5, et se montre ainsi comme un des hommes à suivre avec ce cheval né en France, pour les prochaines échéances. On retrouvait également plusieurs couples des derniers mondiaux, et ceux qui réalisent le meilleur score terminent seizièmes ex æquo, Franck Perret et Cedric Guerreiro. Meilleur tricolore à Caen, Romuald Poard finit lui juste derrière, dix-huitième. 

Certains seront maintenant au salon du cheval dans un mois, où seront organisés les championnats de France, avant la trêve hivernale.

Tous les résultats ici : http://www.showmanager.info/Result.aspx?eventID=5789&turnierID=392&klassenID=0&status=3

A Lyon, Mehdi Jedraoui

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr