Médaille mondiale pour la France en barrel !
vendredi 13 novembre 2009

barrel9-lorenzon-berdon
Charles Berdon et Xavier Lorenzon - Ph. www.fieracavalli.com

La Fiera Cavalli en Italie était le cadre de la quatrième édition de la Coupe du Monde de barrel racing. Une édition à marquer d’une pierre blanche avec une superbe percée du duo français.

Le barrel-racing devient populaire dans l’Hexagone. La discipline compte des compétitions toutes catégories et équidés confondus. Mais, il manquait, malgré des succès glanés ici et là, une médaille stimulante au niveau mondial (meilleure place acquise : 5e en 2007). Xavier Lorenzon, qui remportait la coupe de France la semaine passée à Lyon et Charles Berdon viennent de changer la donne. Alors que les équipes leaders (Etats-Unis, Italie, Brésil) ne comptaient pas en découdre avec les espoirs français, ces derniers s’insinuaient irrémédiablement dans le classement avec d’empocher le titre de vice champion du Monde. Les Américains Scott Brown et Chad Crider, triple champion du monde restaient ébahis devant cette ascension pourtant mal engagée.

Les choses avaient commencé difficilement explique Laurent Elinguel qui coachait l’équipe. En présence de 14 nations qui, à ce jour, prennent toutes du galon, les deux Français faisaient chacun tomber un bidon et étaient relégués en 12e position de la 1ére manche. Sachant que les chronos obtenus sur les trois manches (une par jour) s’additionnent mais que l’on retire en dernier lieu le plus mauvais temps de chacun, les Français n’en menaient pas large. « Ils ont conservé une détermination exemplaire et garanti à l’entourage qu’ils étaient capables du tout pour le tout » ajoute le coach. En effet, lors de la seconde manche Xavier Lorenzon réalise un chrono d’anthologie (15,817) alors que le team accède à la 2e place sur l’épreuve. Il restait aux deux complices à réitérer ce coup de maître. « Ils ont survolé la dernière étape» assure Laurent Elinguel « en éclipsant tous les prétendants y compris les plus potentiels ». En effet, Xavier et Charles s’avèrent les plus rapides, empochent la victoire de cet ultime test et conquièrent ainsi la 2e place du général. En matière de barrel racing, les Etats-Unis restent souvent les maîtres du jeu, suivis de près par les Brésiliens dont la cote de popularité et de performance monte irrémédiablement. En Europe, les Italiens ont une longueur d’avance. Mais aujourd’hui, il faudra également compter avec le clan français, ils ont prouvé qu’ils étaient en mesure de réaliser l’exploit.