Reining : Axel Pesek , la consécration
dimanche 13 août 2017

Axel Pesek, reining
Le junior Axel Pesek devient champion du monde de reining. © Crédit DR - G.Niro

Le sélectionneur des équipes de Français peut être félicité de sa ténacité. Les jeunes qu’il a encouragés depuis plusieurs saisons lui apportent les médailles escomptées. Ce samedi 12 août est à marquer d’une pierre blanche, il s’agit de la première médaille d’or française de la discipline. Axel Pesek et Uncle Sparky ont réalisé une superbe performance.

A Givrins, la finale individuelle Junior regroupait les vingt meilleurs de la qualificative. Bien que la pression soit de mise, Axel Pesek et son tout bon Uncle Sparky (QH de 7 ans, né aux Etats-Unis) n’ont rien lâché après leur premier succès en Bronze par équipe et la place de leader au classement de la première étape (rappelons que le règlement prévoit la remise à zéro du compteur pour la finale). La médaille d’or était au bout du chemin et le couple a réalisé le deal de la meilleure des manières et affiche l’excellent score de 221.5. A l’issue de l’épreuve Yannick Pesek jubilait. Une totale satisfaction pour le père d’Axel, également cavalier reiner qui est responsable des amateurs et des youth dans le cadre de la NRHA France. « C’est une progression énorme. Les Italiens pouvaient prétendre au meilleur, mais au final Axel a fait un run d’anthologie ».

Le Junior est sur son nuage car cette médaille d’or est la toute « première » obtenue par le clan français depuis que le Reining a intégré le giron des disciplines de la FFE.  « J’ai eu vraiment de grosses sensations aujourd’hui. Uncle était à l’écoute et il a déployé toute sa puissance. Un régal, il a été parfait », soulignait le cavalier qui ne le monte que depuis février dernier et avec lequel il a obtenu une progression constante au fil de la saison de compétitions. Sur le podium, on retrouve auprès de notre champion, deux Juniors Italiens (par ailleurs médaille d’or par équipe), Mattéo Manuel Bonzano/ High Point Reiner en argent et Gabriele Landi/ Spirit Spanich en bronze. An pied du podium figure la seconde cavalière engagée pour la France, Marie Baralon/ Chicken Sandwich (216)  qui a participé la veille à l’obtention du Bronze par équipe. 

Les Jeunes cavaliers étaient également de la partie.  

Une seule française engagée dans cette ultime finale mondiale réservée aux Jeunes Cavaliers. Estelle Sole/ RS Bloody Mary Spat  n’a pas démérité. Elle réalise une prestation nettement supérieure (213) par rapport à la veille. Elle remonte à la 13e place du classement définitif. Aujourd’hui, rien ne pouvait résister vraisemblablement à la jeune Gina Schumacher / Gotta Nifty Gun. Elle surenchère sur son score de la veille (214.5 et second meilleur score de l’ensemble des deux championnats) et obtient sans faille la médaille d’or, la seconde à l’actif de l’Allemagne. Sur le podium, de nouveaux deux Italiens qui ont du réaliser un run off pour se départager. Nico Sicuro/ Iam Sailors Brother obtient l’argent et Dino Lulli / Sun Dreamin Star le bronze.