Alexis Deroubaix : "J'avais un peu de pression"
jeudi 20 septembre 2018

Alexis Deroubaix Timon d'Aure Tryon 2018
Alexis Deroubaix et Timon d'Aure © Eric Knoll

Alexis Deroubaix et Timon d'Aure, qui ont eu la lourde tâche de s'élancer en derniers pour le clan français, ont tout bonnement été magnifiques sur ce parcours si exigeant proposé par Alan Wade aujourd'hui. Le couple n'a fauté que sur la sortie du dernier double qui aura posé tant de questions aux cavaliers tout au long de l'épreuve. Les impressions de celui qui, avec 4 points, fait partie des héros du jour.

L'Eperon : Quatre petits points sur ce très difficile parcours avec Timon d'Aure, quelles sont vos impressions ?

J'avais un peu de pression par rapport à l'équipe de passer en dernier. Mon cheval sautait super, comme d'habitude. Tout s'est passé comme je l'avais prévu, en dehors de la sortie de triple, que j'ai beaucoup protégé et sur laquelle Timon a fait un petit saut. J'ai donc du rajouté une foulée pour l'oxer qui suivait. Sur la fin de tour, j'avais comme plan de faire cinq foulées un peu en avant pour pouvoir resserre à la fin. Ca l'a fait sur l'entrée, après je pense que j'ai voulu protégé la barre de devant de l'oxer et je n'avais peut-être pas assez d'impulsion pour aller chercher la largeur (1,70m de large sur la sortie de cette combinaison, ndla). C'était très difficile, il y a très peu de sans-fautes. On veut toujours mieux, mais je suis très content. 

Certains cavaliers ont trouvé la solution en faisant six foulées avant d'aborder le double, vous n'avez pas envisagé cette option ? 

Si j'avais eu un très mauvais saut sur la spa... Mais l'idée sur cette spa c'était de réceptionner gentiment et de freiner progressivement en cinq foulées sans s'énerver et sans se durcir. Ca n'a pas suffi, et c'est un peu rageant. 

Ce sont vos premiers grands championnats et on vous sent très serein malgré le manque d'expérience...

J'essaye de me concentrer. On ne va pas jouer notre vie (rire) mais il faut qu'on soit présent pour ce rendez-vous. Il ne faut pas oublier qu'être ici c'est déjà génial !