Donatien Schauly : "Le chrono va faire la différence"
samedi 15 septembre 2018

Donatien Schauly
Donatien Schauly © www.scoopdyga.photo

Donatien Schauly et Pivoine des Touches, qui avaient la lourde tâche d'ouvreurs sur le cross des JEM de Tryon, sont rentrés sans incident aux obstacles mais avec dix points de pénalité. Contrat rempli pour le cavalier, qui va pouvoir transmettre de nombreuses informations à ses coéquipiers, mais qui en est certain : sur ce parcours, le chronomètre va faire la différence !

L'Eperon : Alors, ce parcours ? 

Donatien Schauly : C'est un parcours particulier. A priori, il y a quelques profils qui surprennent les chevaux, les fontaines notamment (des fontaines qui sortent du côté des obstacles de la combinaison n°10, ndla). Ca ne m'a pas gêné, Pivoine est courageuse et a une bonne tête donc elle a toujours à coeur de bien faire. Ce qui est vraiment difficile, c'est de gérer la topographie, les virages, et la grosse côte. Je me doutais qu'elle aurait besoin de souffler dans la montée... Il faut des vrais pur-sang pour la monter sans qu'ils soient peinés, mais bon elle l'a fait. 

Pas de regrets sur le temps dépassé donc ?

Pas de regrets sur les 10 pts de temps ! Je suis parti dans les premiers donc, donc je n'avais pas trop de points de repère. J'ai perdu énormément de temps dans le premier gué, qui est très long. J'y suis entré avec pas mal d'avance et au final j'y ai pris du retard que je n'ai pas réussi à rattraper après. Mon regret il peut éventuellement être là. J'aurai pu y gagner quatre, cinq secondes mais pas les dix. Je pense que sur ce parcours, c'est le chrono qui va faire la différence. 

En raison des fortes pluies annoncées dimanche, l'hippique a été reporté à lundi. Est-ce un avantage ou un inconvénient ?

Plutôt envie de dire que c'est un inconvénient parce qu'on sait que sur un athlète, les courbatures arrivent 48h après. Les 24h qui suivent l'effort du cross, on sait les gérer pour qu'ils récupèrent le mieux possible. Maintenant, comment on va les gérer 48h après..? On n'est pas du tout habitués à ça donc ce sera la grosse interrogation. On va s'adapter. Je pense aussi que ça va dépendre des chevaux. Sans oublier qu'on ne sait pas vraiment ce qu'on va pouvoir faire en fonction du temps de demain. 

(Prochain départ tricolore : Maxime Livio et Opium des Verrières à 12h33 heure locale, 18h33 heure française. Suivez les résultats ICI)