Fanny Delaval : "on ne lâche rien"
mercredi 14 septembre 2016

rio 2016 José Letartre et Swing Royal ENE HN
José Letartre et Swing Royal ENE HN vaient brillamment représenté la France aux JO de Rio cet été © IFCE

Contente de la reprise de José Letarte, assuré d'une place sur la Libre, déçue de celle de Céline Gerny "en dessous de ses points", la chef d'équipe Fanny Delaval, soutiendra jeudi Thibaut Stoclin, dernier équipier français en lice sur le stade de Deodoro.

Jointe par téléphone Fanny commente les prestations des trois premiers cavaliers français à être passés sur la reprise individuelle, laquelle compte aussi pour le classement équipe, José Letartre et Louise Stüder qui ont déroulé mardi dans le Grade III et Céline Gerny qui concourait ce mercredi en Grade IB

"José a vraiment fait une bonne reprise individuelle avec de jolies transitions.. Tout était fluide et on a eu des retours très positifs des juges. Swing Royal était plus enclenché que sur la reprise équipe, plus brillant même si il peut encore progresser et obtenir plus de rassembler. Il termine 6ème mais pas loin des 4ème et 5ème places et il se qualifie pour la reprise libre."

Quant à Louise Stüder avec Esmeralda Tanz : "elle a déroulé aussi une belle reprise mais avec des fautes. La jument trébuche, une fois, trottine au pas moyen... C'est dommage mais on a eu aussi des retours positifs sur ce couple qui manque encore d'expérience."

En revanche Fanny s'avouait déçue de la reprise de Céline Gerny aujourd'hui en Grade IB : "Flint était moins enclenché. Céline a essayé de le remettre devant mais du coup il est parti au galop, ce qui lui a coûté cher. Elle n'a pas fait les points prévus même si elle a une note honorable de 67,552% mais sans la faute elle aurait été à plus de 68% ce qui aurait été bien pour l'équipe." Malgré tout Céline devrait pouvoir accéder à la reprise libre, d'après les calculs de Fanny Delaval.

Demain ce sera autour de Thibaut Stoclin en Grade Ia avec Uniek qui a tiré le numéro un (il passera à 12h45, heure locale). Fanny est confiante dans son cavalier qui est aussi devenu par sa gentillesse la mascotte de la délégation française au village olympique. "L'ambiance est au beau fixe et on ne lâche rien. C'est très serré on peut-être 8ème comme 12ème" ajoute la chef d'équipe qui se réjouit aussi des bonnes conditions de concours :  "l'organisation est parfaite et les bénévoles sont d'une gentillesse extrême."

Résultats ici