Guy Duponchel : "Objectif médaille par équipes pour nos Français"
mardi 11 septembre 2018

Guy Duponchel portrait
Guy Duponchel portrait © Éric Knoll

Les cinq couples sélectionnés pour représenter la France aux JEM de Tryon avaient rendez-vous à 10h30 ce matin (16h30, heure française) pour la visite vétérinaire. Tous les voyants sont au vert pour Bastien Bourgeois/Doctor Diamonds, Mathieu Buton/Gunna Sassya, Glen Arthur Estival/Coded N Karma, Eric Lamporte/Holier Then Thou et Axel Pesek/Uncle Sparky, tous accepté sans encombre par les vétérinaires. L'occasion de faire le point avec le sélectionneur Guy Duponchel à quelques heures de l'annonce de la composition de l'équipe.

L'Eperon : Les épreuves de reining s'étalent sur plusieurs jours, comment va se dérouler la compétition ? 

Guy Duponchel : Mercredi, le coup d'envoi de la compétition sera donné avec une première épreuve qui réunit tous les concurrents en lice. Cette épreuve est le support du championnat par équipes. Des demain soir, nous connaîtrons donc les nations médaillées. Cette épreuve est également une qualificative individuelle. Les vingt meilleurs couples de cette première journée se qualifient directement pour la finale individuelle qui se tiendra samedi. Les autres cavaliers auront eux rendez-vous dans la Consolante jeudi, et les cinq meilleurs d'entre rejoindront les couples déjà qualifiés pour la finale de samedi, après un jour de repos. 

Quels sont les objectifs pour les cavaliers français ? 

L'objectif en équipe est simple : une médaille. On a des bons chevaux, on n'a d'ailleurs jamais eu des chevaux de ce niveau là. Lorsque l'on observe les cavaliers tricolores s'entrainer aux côtés des autres pays, on ne se sent pas en dessous des meilleurs. Evidemment, tout peut toujours arriver, mais si tout va bien, si les gars font comme il faut et si les chevaux sont présents, je ne vois pas pourquoi on n'aurait pas une médaille. En individuel, ce sera je pense, un peu plus difficile. Il peut y avoir une belle surprise, mais ce sera du bonus. Nous nous focalisons de toute manière sur l'objectif par équipes. Nous avions calculé, en amont des Jeux, qu'il fallait une équipe avec des couples capables de passer les 73 dans le score afin d'espérer monter sur le podium. Tous les cavaliers sélectionnés ont dû atteindre cette barre de qualification pour faire partie du voyage. On les a bien assez embêté avec ça. Dans ces conditions, nous pouvons légitimement viser une médaille de bronze, même si évidemment, on fera tout pour aller encore au dessus. Nous avons en plus la sensation que les écarts de niveau avec les autres nations, et notamment les nations leaders de la discipline comme les Etats-Unis, sont moins importants que les autres années et que tout va se jouer de manière plus serrée. Il va avoir une vraie bagarre, la compétition va être belle !

Une partie des cavaliers français a été sélectionnée en concourant uniquement aux Etats-Unis, où ils sont installés. Pas trop difficile de créer une cohésion de groupe avec les Français venus de l'Hexagone ? 

Pas du tout ! Ils se connaissent déjà tous (en dehors d'Axel Pesek, notre petit jeune qui vient d'intégrer l'équipe), puisqu'avant de s'installer aux Etats-Unis, Eric Laporte, Glen Arthur Estival et Mathieu Buton étaient en France. On s'était déjà tous rassemblés ici au mois de mai pour faire le test-event, l'ambiance avait été très bonne. Nous sommes tous restés ensuite beaucoup en contact, ils s'entendent tous admirablement bien. D'ailleurs, même si un d'entre eux ne pourra pas concourir en équipe parce qu'il n'en faut que quatre, chacun a conscience que quoiqu'il arrive, tout le monde fait partie de l'équipe de France. Maintenant, nous avons tous hâte que la compétition commence et de rentrer dans le vif du sujet ! 

Retrouvez le programme et les résultats ICI