Jean-Philippe Frances : "Un Championnat du Monde en Europe ..."
samedi 15 septembre 2018

Jean-Philippe Frances Tarzibus Tryon 2018
Jean-Philippe Frances et Tarzibus © FFE/PSV

Sur le chemin des écuries que Jean-Philippe Frances s’est livré à quelques confidences.


L’Eperon : Beaucoup de choses ont été dites sur le départ de cette course. Mais que s’est-il réellement passé ?
JPF : Jusqu’à la veille de la course, nous ne savions pas exactement où se ferait le départ, ni comment y aller. Les infos ont été plusieurs fois modifiées.

L’Eperon : vous n’avez pas fait de reconnaissance ?
JPF : il n’y avait rien à voir ! Pas de balise, rien. On n’a même pas pu aller voir les boucles à pied.

L’Eperon : et le départ en lui-même ?
JPF : un groupe de cavaliers a pris le départ à 6h33 sous les ordres d’on ne sait qui… voilà …

L’Eperon : A l’arrivée de la 1ère boucle, la décision a été prise de neutraliser la course. Bonne ou mauvaise décision ?
JPF : la meilleure décision aurait été d’annuler cette course de suite ! 

L’Eperon : d’autres cavaliers souhaitaient la même chose que vous ?
JPF : L’Espagne voulait que la course soit annulée et a même signé la pétition. La fédération française ne voulait pas. Pour l’équipe, je suis donc reparti. L’Espagne voyant que ni la France, ni la Belgique ne se retirait, a donc décidé de repartir elle aussi.

L’Eperon : comment des cavaliers ont-ils pu faire de moins de kilomètres et continuer malgré tout ?
Le jury ne savait pas qui avait parcouru quelle distance ?
JPF : Impossible de ne pas savoir ! Tous les cavaliers étaient équipés de 2 GPS : 1 sur le cheval et 1 autre sur le cavalier. Il aurait été simple d’éliminer ceux qui n’avaient pas parcouru la bonne distance. Comme en cso ou en cross : quand il y a une erreur de parcours, le cavalier est éliminé.

L’Eperon : Bénédicte Emond-Bon a déclaré qu’elle avait été contre l’annulation de la course car le Championnat de « remplacement » aurait eu lieu à Dubai. Avez-vous essayé de la convaincre du contraire ?
JPF : il n’a jamais été question d’un Championnat à Dubai ! J’ai expliqué tout cela à Bénédicte et Sophie Dubourg.

L’Eperon : pourtant c’est ce qui se dit …
JPF : c’est totalement faux ! Sheikh Hamdan, Juma et moi-même avons discuté ensemble de la situation, lors de l’interruption de la course. Sheikh Hamdan était pour l’annulation de la course.
Il a proposé qu’un Championnat de « remplacement » soit organisé en Europe, là où les chefs d’équipes le souhaiteraient et qu’il prendrait en charge les frais de déplacement de tous les cavaliers et chevaux.
Nous nous sommes serré la main, et Juma et moi lui avons dit que nous allions transmettre sa proposition.

L’Eperon : et la FFE n’a pas changé d’avis suite à cette offre ?
JPF : Bénédicte et Sophie Dubourg ont été catégoriques : c’était un non ferme de leur part.
Pourtant cela aurait été l’occasion de montrer à la FEI que leur vision de l’endurance n’allait pas du tout.

L’Eperon : cette course aux Etats-Unis était symbolique pour vous…
JPF : la boucle aurait été bouclée après ce qui c’était passé au Kentucky. La FEI avait entériné des résultats qui étaient faux et on connait la suite …

L’Eperon : vous avez conservé Tarzibus pour cette échéance. Il est facile d’imaginer que vous avez refusé des offres d’achat conséquentes …
JPF : c’est vrai. Mais se préparer pour les JEM demande beaucoup à tout le monde. En rentrant, je vois mon avocat et s’il y a une brèche, on attaque.
De ce que je sais, Sheikh Mohamed veut aussi attaquer afin de récupérer l’argent qu’il a mis dans ces JEM et pas que pour l’endurance. (la somme serait de 25 millions).

L’Eperon : question importante : comment va Tarzibus ? Pas trop éprouvé par la course ?
JPF : Tarzibus va bien. La course a été difficile. En Europe, il tourne entre 20 et 23km/h et là, à 20 voir un petit 21km/h, il avait des variations cardiaques énormes. Beaucoup de chevaux étaient en hyperventilation.
Cela soulève également un autre problème : celui des minimas de qualification ; ils sont ridicules. Pour se qualifier pour les JEM, ce sont les mêmes conditions que pour une 3*, la même vitesse. Avec les conditions d’organisation déplorables et la météo que nous avons eues, la cata est juste normale.
Le coche de vraiment faire bouger les choses a été raté à la 1ère étape …