José Letartre : " Nous faisons un final parfait"
samedi 22 septembre 2018

portrait josé letartre tryon
portrait josé letartre tryon © FFE/PSV

Chef de file de l'équipe de France de para-dressage, José Letartre a signé deux premières reprises un peu en-déca des capacités de Swing Royal, avant de signer ce matin une magnifique reprise libre lors des Jeux équestres mondiaux de Tryon. De quoi terminer sur une excellente note et tirer le bilan de ces championnats du monde.

Leperon.fr : Quel bilan tirez-vous de cette Reprise libre en musique ?

José Letartre : Je suis satisfait. D’abord d’être parti en numéro trois car c’est toujours difficile de commencer ! Nous avons fait une très bonne détente, et j’ai réussi à garder Swing avec moi tout au long de la reprise. Curieusement, je ne l’ai pas senti fatigué, je dirai même qu’il était presque plus en forme que les deux autres jours, ce qui m’a permis de l’avoir très aérien et sous moi. Il était parfait. 

Le thème sur le film ’’The Artist’’ semble vraiment bien vous aller à tous les deux. L’impression générale était excellente.

Oui, cette musique correspond tout à fait à Swing, qui est un cheval avec beaucoup de charme mais qui peut être parfois un peu joueur. Elle lui colle bien à la peau, tellement bien que l’on a l’impression qu’il se met à danser dessus

Vous décrochez la note de 72.245%. Est-ce dans votre objectif ou espériez-vous faire mieux ?

C’est une bonne note, mais ce n’est pas exactement le genre de notes qui nous a permis de gagner cette saison. À ces moments-là, nous étions plutôt autour des 74%, voire très près des 75%. Après, ce n’était pas le même plateau non plus et ce n’était pas les championnats du monde. Mais je suis satisfait car les notes ont bien montées depuis le premier jour, ce qui prouve que les juges ont préféré ce qu’ils ont vu, et qu’ils ont vu Swing comme ils espéraient le voir

Quel bilan tirez-vous de ces championnats du monde 2018 ?

C’était un peu dur les deux premiers jours et nous n’avons pas réussi à obtenir les notes que nous espérions. Swing était présent mais j’ai provoqué des fautes. En revanche, nous faisons un final parfait, même s'il reste cinq cavaliers à passer après moi et ce sont les meilleurs. Évidemment, j’adorerais décrocher une médaille, mais il faudra vendre la peau de l’ours lorsque nous l’aurons tué !

Quelle va être la suite pour Swing et pour vous ?

En ce qui me concerne, je rentre en France demain. Je vais récupérer mon cheval de saut d’obstacles (Paco des Plains, avec lequel il a notamment participé au championnat de France Pro 2 cette année, NDLR) et participer à la saison indoor avec. J’ai beaucoup axé mon année 2018 sur les Jeux mondiaux et, du coup, j’ai dû lever un peu le pied sur le CSO. Du coup, il n’a fait que seize parcours cette année et j’espère finir correctement maintenant. J’aimerais beaucoup être invité sur de beaux concours. J’aimerais vraiment participer aux CSI 2* de Lyon et de Paris.

Quant à Swing, il va rentrer et, à ce que j’ai compris, il va avoir une semaine plutôt tranquille à l’École nationale d’équitation. Le cheval n’étant pas à moi mais à l’Ifce, je n’ai pas de pouvoir décisionnaire sur son emploi du temps. Après, si l’ENE est d’accord, il devrait accompagner son groom en vacances pour deux semaines car, en ce qui concerne le para-dressage, la saison est terminée. Il reste encore les championnats de France, qui se dérouleront à Paris, mais l’Ifce préfère se concentrer sur les grandes échéances et je ne pourrai donc pas le monter. Si je voulais y participer, il me faudra un autre cheval de dressage mais, pour le moment, je n’en trouve pas. J’en ai essayé deux mais l’un est finalement retourné chez ses propriétaires tandis que nous n’avons pas réussi à trouver d’accord pour l’autre. Je cherche donc un autre cheval à confier ou, si je trouve des partenaires, à acheter, ce qui me permettrait d’avoir un cheval à moi.